Leur justice travaille à Limoges

Publié le par la Rédaction

Une adolescente de 14 ans mise en examen après les violences de Poitiers

Une adolescente de 14 ans domiciliée à Limoges et qui avait participé en octobre à Poitiers à une manifestation ayant dégénéré en violences urbaines, a été mise en examen pour «refus de prélèvement ADN et rébellion», a-t-on appris mercredi auprès du procureur.

La mineure a été mise en examen mardi soir et remise en liberté par un juge pour enfants, a indiqué Michel Garrandaux, procureur de la République de Limoges.

Une manifestation, organisée par un collectif anti-carcéral le 10 octobre à Poitiers pendant un festival culturel, avait dégénéré en violences urbaines, avec des actions organisées de casseurs.

Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, avait souhaité, après avoir constaté les dégâts et rencontré des victimes, que la justice sanctionne «durement» les casseurs.

Le montant du préjudice s’élève à 40'000 euros, selon la Fédération des agents économiques de Poitiers.

Un homme de 51 ans a été condamné à huit mois de prison, dont sept avec sursis, en novembre par la cour d’appel de Poitiers. Il était jugé pour «dégradations volontaires, dégradations de biens publics, coups et blessures sur agents de la force publique dans l’exercice de leurs fonctions».

Le procès en appel de deux étudiants, condamnés à six mois de prison, dont un ferme, en première instance, aura lieu le 14 janvier.

Leur presse (AFP), 6 janvier 2010.


Commenter cet article