Les parlementaires grecs travaillent, la police aussi

Publié le par la Rédaction

La manifestation devant le parlement attaquée pendant le vote des mesures d’austérité

 

Sept à huit mille manifestants étaient à nouveau rassemblés sur la place du Parlement (Syntagma) ce soir, alors qu’à l’intérieur la majorité parlementaire du gouvernement socialiste et le parti d’extrême-droite approuvaient comme un seul homme leurs mesures d’austérité (qui sont aussi celles du FMI).

 

Vers 21h30 (GMT+2) et sans aucune raison visible, la police antiémeute a chargé les manifestants. À l’heure où ces lignes étaient écrites (GMT+2), certains manifestants s’étaient réfugiés dans le bâtiment de l’école Polytechnique avenue Patision, pendant que de petits groupes se reformaient autour de la place. Dans les rues d’Athènes la violence policière continuait, matraquant tout ce qui ressemblait à un manifestant.

 

Traduit à l’arrache par nos soins (aide bienvenue).

 

 

 


Protest in front of the parliament comes under attack as austerity package is voted in

 

7,000-8,000 protesters gathered at Parliament Square (Syntagma) again tonight, while in the parliament PASOK government’s parliamentary majority together with the extreme right-wing party LAOS were approving their own (and IMF’s) new austerity package.

 

 

At about 21.30 GMT+2 and without any obvious reason, riot police attacked the protesters: Some of the protesters are currently (22.00 GMT+2) gathering at the Polytechnic School building in Patision avenue, while smaller gatherings have regrouped around Syntagma Sq. at the same time police violence in the streets of Athens still carries on with protesters being beaten up.

 

After the Greek Riots, May 6, 2010.

 

 

Publié dans Grèce générale

Commenter cet article