Les jeunes anarchistes de Barnaoul ont besoin de votre soutien

Publié le par la Rédaction

 

Dans la nuit du 1er février 2011 à Barnaoul (capitale administrative de la province de l’Altaï, en Russie), s’est tenue la manifestation Graffiti Art. Au cours de cette action, les représentants de l’élite politique de la Russie actuelle ont été ridiculisés et ont été présentés en tant que «parasites» de la société.

 

La réaction de la police de sécurité publique (qui est en effet la police politique, soutenant le régime totalitaire et étant une des institutions les plus corrompues) n’a pas tardé. Le 2 février 2011, les représentants du Centre E (le Centre pour la prévention de l’extrémisme) ont fait irruption au domicile de trois anarchistes : Serguey Sandine, Daniïle Malichkine et Vitaliy Leonov.

 

Les activistes ont été amenés à un poste de police. Ils y ont été retenus plus de vingt-quatre heures sans manger ni boire et on les empêchait de dormir. Pendant ce temps-là, la pression (y compris la violence physique) a été exercée sur les jeunes activistes, afin qu’ils «avouent tout» et «balancent» leurs camarades à la police de sécurité publique. Les actions des agents de la police ont provoqué une grave crise d’asthme chez Serguey.

 

Plus tard, au cours de la prétendue perquisition (illégale, car sur une feuille d’autorisation de la perquisition, il n’y avait pas de sceau), les agents de la police ont saisi certaines affaires personnelles des activistes dont trois ordinateurs et du matériel bureautique.

 

Des dégâts causés pendant la manifestation artistique sont insignifiants (à peu près 1000 roubles, soit 25 euros). Bien qu’il n’y ait aucune preuve de la participation à cette affaire de Serguey, Daniïle et Vitaliy, une procédure pénale a été déclenchée par les représentants du Centre E sur la base de l’article 213 du Code pénal de la Fédération de Russie : «Hooliganisme pour des motifs de haine politique commis et prémédité par un groupe de personnes». Cet article prévoit une peine d’une durée maximale de sept ans d’emprisonnement.

 

Pour payer les frais d’avocat, Serguey, Daniïle et Vitaliy ont besoin d’argent (120'000 roubles soit 3000 euros). Cette somme est trop élevée pour les jeunes activistes puisque tous les trois sont des étudiants issus de familles aux revenus modestes.

 

Il y a seulement un mois, ces activistes ont organisé un concert afin de récolter de l’argent pour un orphelinat. Aujourd’hui, nous comptons sur vous pour les aider car dans un pays totalitaire chacun de nous peut se trouver dans la même situation.

 

Une souscription est ouverte afin de leur venir en aide. Vous pouvez envoyer vos chèques à Publico - 145, rue Amelot, 75011 Paris (mention «Soutien anarchistes russes»).

 

Le Monde Libertaire no 1627, 13-23 mars 2011.

 


Commenter cet article