Occupation du Pôle Emploi de Carhaix : évacués par les gendarmes, les chômeurs en grève poursuivent l'action

Publié le par la Rédaction

Deuxième journée d’occupation du Pôle Emploi de Carhaix

 

Après avoir été évacué hier à 22 heures, le Pôle Emploi de Carhaix est à nouveau occupé ce mardi.

 

Cest lundi 14 juin à 14h30 qu’a débuté cette occupation :

Une personne est venue contre une radiation. Le directeur adjoint, qui fait office de directeur argue de l’occupation pour reporter la suppression de la radiation. C’est après plus d’un quart d’heure d’insistance qu’il règle le problème en une minute !

15h30 : Entrée de deux gendarmes.

15h40 : Début de l’AG, à condition les gendarmes s’en aillent. Les présents commencent à lister des revendications conjointement avec le personnel de Pôle Emploi. La direction régionale de Pôle emploi propose un rdv vendredi à Rennes. L’assemblée décide de continuer l’action jusqu’à obtention des réponses aux demandes posées.

 

À 17h30, les 50 chômeurs et précaires de la coordination bretonne des chômeurs en grève exigent :

• Le retrait du suivi mensuel obligatoire 
• Le retrait de l’offre raisonnable d’emploi 
• La fin des convocations 
• La fin des radiations 
• La suppression du 3949, le retour aux numéros de téléphone ligne directe des agences 
• La fin des évaluations en milieu de travail, des actions de formation préalables au recrutement 
• Le maintien des privés d’emploi dans leur catégorie d’emploi 
• Le retrait des lampes UV de contrôle de l’authenticité des papiers d’identité 
• La fin des pressions sur le personnel de Pôle Emploi : primes, objectifs quantitatifs, pression sur les CDD 
• La fin de la privatisation de Pôle Emploi, des prestations privées, des opérateurs privés de placement 
• L’embauche de personnel à Pôle Emploi pour accompagner, aider, indemniser, et non pas fliquer les chômeurs 
• La titularisation des CDD à Pôle Emploi, via un emploi décent 
• Le retrait de la plainte de Pôle Emploi à l’encontre du copain de Rennes qui avait participé à l’action du 3 mai 2010.


Les présents décident d’occuper l’agence Pôle Emploi de Carhaix tant que ces revendications n’auront pas été satisfaites, et attendent la venue d’un responsable régional de Pôle Emploi le lendemain.

18h00 : L’ex-directrice départementale de l’ANPE, aujourd’hui conseillère technique, vient prendre note des revendications. Elle dit qu’elle transmettra et demande aux manifestants de sortir. Cette demande est refusée.

22h : Évacuation violente par les gendarmes mobiles. Les chômeurs en grève, réunis hier soir dans la salle du cinéma municipal, prévoient de nouvelles actions.

 

CIP-IDF, 15 juin 2010.

 

 

 


[Mardi] Pôle Emploi : Les locaux à nouveau occupés

Les membres de la coordination des chômeurs en grève ont, à nouveau, occupé les locaux du Pôle Emploi hier matin, avant d'en être délogés.


Une trentaine de membres de la coordination des chômeurs en grève a, de nouveau, occupé les locaux du Pôle Emploi de Carhaix hier. Lundi après-midi cette même coordination régionale avait déjà occupé les lieux (notre édition d'hier), avant d'en être délogée par les forces de l'ordre vers 22h15. Hier matin, vers 10h15, une trentaine de personnes venue de toute la Bretagne, s'est à nouveau rendue à l'agence de la rue des Carmes. Une délégation a demandé à être reçue par Dominique Poullaille, directeur territorial délégué du Pôle Emploi Finistère, présent dans les locaux.

«L'accueil n'est pas bloqué»

Ce dernier accepte mais émet deux conditions : que le service ne soit pas perturbé et que la distribution de tracts se déroule à l'extérieur de l'agence. Dans un premier temps pourtant, le dialogue tourne court, Dominique Poullaille accusant les chômeurs, installés dans le hall, de «perturber le service». Les membres de la coordination, y voient une «stratégie», un «prétexte» pour ne pas recevoir la délégation. «L'accueil n'est pas bloqué ! C'est M. Poulaille qui a demandé aux agents de ne pas recevoir le public», s'insurge Benoît. «C'est révélateur de la manière dont on nous traite à longueur de temps», ajoute un autre membre du collectif.

L'entrevue tourne court

Finalement l'entrevue a bien lieu vers 11h30, mais Dominique Poullaille exige que les membres de la coordination quittent les locaux à l'heure de fermeture. Ils refusent. Le directeur territorial délégué du Pôle Emploi décide alors de suspendre la réunion avant de demander qu'elle se poursuive à l'extérieur de l'agence. Nouveau refus du collectif. S'ensuit un dialogue de sourds pendant plus d'une heure. Les membres de la délégation en profitent pour faire un rapide compte-rendu de l'entrevue. La direction du Pôle Emploi s'est engagée à ce qu'il n'y ait pas de radiations pour la semaine du 7 mai. Elle s'est aussi engagée à ce qu'un panneau d'affichage réservé aux associations de chômeurs soit installé dans toutes les agences.

Délogés vers 13h45

Puis, vers 13h30, après plusieurs refus des chômeurs de quitter les locaux, le ton monte. «L'agence va être fermée. Les employés ont demandé leur droit de retrait. Nous avons demandé l'évacuation des lieux», annonce le directeur. Un quart d'heure plus tard, la coordination des chômeurs est en effet délogée dans le calme par les gendarmes. Le dialogue se poursuit ensuite à l'extérieur de l'agence. La coordination demande à rencontrer Nadine Crinier, directrice régionale de Pôle Emploi, «la semaine prochaine à Carhaix en terrain neutre. On n'est pas défrayés ; on n'a pas les moyens d'aller la rencontrer à Rennes !»

Réunion à Brest le 22 juin

Quelques minutes plus tard, Dominique Poulaille leur propose une rencontre avec Mme Crinier le 22 juin à Brest dans le cadre d'un comité de liaison. La coordination de chômeurs commence par refuser, avant finalement d'accepter de se rendre au rendez-vous.

 

Leur presse (Le Télégramme), 16 juin.

 


 


[Lundi] Grève des chômeurs  : grande première en Bretagne 

 

Les chômeurs organisés avaient l’habitude d’être invités aux AG des grévistes de feu l’ANPE. Aujourd’hui, ce sont les salariéEs de Pôle Emploi (CGT Pôle Emploi) qui sont venus rejoindre l’occupation de l’antenne de Carhaix par AC Quimper, les chômeurs de Rennes ; de Lorient, de Brest. Cela a donné lieu à une AG commune et un communiqué de presse commun sur la base de revendications commune. Après plusieurs sommations vers 22 heures, la gendarmerie a chargé pour évacuer chômeurs, salariés…

 

À suivre…

 

Bellaciao, 15 juin.


 



[Mardi] Pôle Emploi : Le bras de fer continue

 

Ce matin à 10h15, après avoir passé la nuit au cinéma Le Grand Bleu, une trentaine de chômeurs en grève était de retour à l’agence Pôle Emploi. Ils ont demandé à être reçus en délégation par le directeur territorial Dominique Poulaille présent sur le site. Celui-ci leur a d’abord demandé de permettre l’accès des demandeurs d’emploi et de distribuer leurs tracts à l’extérieur du bâtiment, avant d’assurer lui-même l’accueil. À cette heure, une trentaine de personnes occupe donc encore l’antenne Pôle Emploi.

 

Leur presse (Ouest-France), 15 juin.

 




 [Lundi] Grève des chômeurs : Occupation du Pôle Emploi à Carhaix

 

Depuis 14 heures, une quarantaine de chômeurs appartenant à la coordination régionale des chômeurs en grève et venus de toute la Bretagne occupe le Pôle Emploi de Carhaix. L’échange avec le directeur adjoint du site a été assez vif. Les chômeurs empêchent les entretiens individuels de se tenir et organisent une assemblée générale sur les lieux. Ils entendent protester contre «les politiques d’emploi actuelles, la mise en place du Pôle Emploi et du RSA qui font d’énormes dégâts».

 

Les premières actions de ce type ont eu lieu depuis le 3 mai dernier à Rennes, Brest ou Lannion ainsi que dans d’autres villes en France.

 

 

Pôle Emploi, l’occupation se poursuit

 

17h20, heure de fermeture de l’antenne Pôle Emploi. Une trentaine de chômeurs semble décidée à rester occuper les lieux en l’absence de réponses favorables à leurs revendications de la direction régionale de Pôle Emploi. Ils réclament en effet l’abandon des plaintes à l’encontre des manifestants des précédentes occupations, l’annulation des radiations de chômeurs ayant participé à ces occupations, une information claire sur le nombre de CDD et emplois aidés ainsi que la fin des pressions sur le personnel.

 

Contacté par téléphone par le collectif, le maire de Carhaix, Christian Troadec est attendu sur place.

 

Leur presse (Ouest-France), 14 juin.

 


Publié dans Chômeurs - précaires

Commenter cet article

colporteur 15/06/2010 12:06



L'occupation du Pôle emploi de Carhaix a repris ce mardi après une évacuation violente hier à 22h par les gendarmes.


 


Les occupants ont dressés une liste de revendications auxquelles ils ont décidé d'obtenir des réponses (voir une liste partielle et provisoire dans l'attente du prochain communiqué)