Les artificiers travaillent en Grèce (suite)

Publié le par la Rédaction

Grèce : Deux attentats récents revendiqués

 

Le groupe extrémiste grec «Conspiration des cellules de feu», a revendiqué aujourd’hui deux attentats qui ont visé la semaine dernière la prison dAthènes et le palais de justice de Salonique, faisant deux blessés légers, a annoncé  un responsable de la police qui a requis lanonymat.

 

Le texte, de 21 pages, a été posté sur le site alternatif dinformation Indymédia, «conformément au modus operandi habituel» du groupe, issu de la mouvance anarchiste, a souligné ce responsable. Les enquêteurs, qui soupçonnaient principalement ce groupe, examinent lauthenticité du texte, a ajouté la même source.

 

Précédés dappels davertissement à des médias ayant permis dévacuer les lieux, les attentats ont été commis avec des bombes à retardement de forte puissance.

 

Le premier a visé le 13 mai une aile de la prison dAthènes abritant deux membres présumés, arrêtés début avril, du groupe Lutte révolutionnaire. Une jeune fille avait alors été légèrement blessée à son domicile par des débris de verre.

 

Le deuxième, dans lequel un fonctionnaire de la justice a été blessé au pied, a frappé vendredi le palais de justice de Salonique, deuxième ville du pays. La police avait imputé ces actions à une riposte dextrémistes grecs aux arrestations des militants présumés de Lutte révolutionnaire, mouvement inscrit sur les listes des organisations terroristes américaine et européenne.

 

Les derniers attentats signés par la «Conspiration» avaient visé fin mars à Athènes le siège dun groupe néonazi, le domicile dun responsable de la communauté pakistanaise et un centre de la police des étrangers, là encore après des appels davertissement. Le groupe, apparu en 2008 avait auparavant revendiqué un attentat à lexplosif hautement symbolique qui avait visé le 9 janvier le Parlement grec.

 

Neuf de ses membres présumés ont été arrêtés depuis la découverte par la police, en septembre 2009, dune cache, dans une banlieue dAthènes. Trois ont été placés en détention provisoire.

 

Leur presse (AFP), 19 mai 2010.

 


Publié dans Grèce générale

Commenter cet article