Le trafic ferroviaire allemand fortement perturbé par des grèves

Publié le par la Rédaction

Des grèves d'avertissement perturbaient fortement le trafic ferroviaire en Allemagne, mardi 26 octobre au matin, tout particulièrement les liaisons régionales, sur fond de conflit sur les salaires. Les débrayages ont commencé dans la nuit, et devaient se prolonger jusqu'à 11 heures, affectant les mouvements pendulaires autour des grandes villes. Le mouvement touche la compagnie publique Deutsche Bahn et six opérateurs privés plus petits.

 

L'Allemagne s'interroge sur une augmentation du temps de travail

 

Pratiquement aucun train ne circulait vers la capitale financière, Francfort, ont indiqué les syndicats de cheminots Transnet et GBDA, à l'origine du mouvement. Le trafic était également fortement perturbé autour de Cologne et Düsseldorf. Deutsche Bahn transporte environ cinq millions de passagers par jour sur ses lignes régionales. Certaines grandes lignes, par exemple depuis le bassin de la Ruhr vers Berlin, ou encore entre Munich et Nuremberg au sud, étaient également touchées, mais pas les liaisons internationales de Deutsche Bahn.

 

GDBA et Transnet veulent faire monter la pression alors que les négociations pour une grille salariale unique pour tous les salariés du secteur ferroviaire, qu'ils travaillent pour la compagnie publique Deutsche Bahn ou pour les compagnies privées concurrentes, sont dans l'impasse. Les syndicats s'inquiètent de voir les compagnies privées, qui payent moins leurs salariés, rafler des contrats pour des liaisons régionales au détriment de Deutsche Bahn. Ils critiquent aussi l'attitude de la compagnie publique, qui selon eux profiterait du système via des filiales à bas salaires.

 

Leur presse (Le Monde), 26 octobre 2010.

 

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article