Le préfet travaille à Grenoble

Publié le par la Rédaction

 

Selon leur presse (AFP du 21 juillet), le préfet de l’Isère a porté plainte suite à des tags antiflics relevés sur les murs d’un bâtiment de la police municipale de Sassenage : «Un bon flic, c’est un flic mort», «Un flic = une balle», «Solidaire Villeneuve» ; ainsi que sur le mur d’une école de danse : «Nique le préfet, le maire et le commissaire».

 

Commenter cet article