Le fichage ADN de la gauche extra-parlementaire continue en Suisse

Publié le par la Rédaction


Après la dernière vague de fichage ADN (voir Indymedia 27.06.09) nous faisons part d’un nouveau cas.

Le 29 septembre 2009 une personne du mouvement squat biennois a été prise sans titre de transport valable (comme les transports publics devraient être gratuits pour tous) entre Bienne et Berne. Suite à cela le personel du train avertit la police, qui emmena la personne et lui préleva son ADN sans trop d’explications alors quelle refusait et demandait une ordonnance juridique. Puis elle fut relachée.

Selon la loi fédérale cette prise d
ADN est illégale. La police na pas forcément besoin dune ordonnance juridique pour prendre lADN tant que la personne est daccord, mais devient obligatoire dès quelle refuse. Après ça doit être traité comme un recours. La police nest autorisée à prendre lADN dune personne quavec son accord, un refus doit être traité comme un recours donc une ordonnance juridique doit être présentée. Donc une partie des prises dADN de mai-juin de cette année à Bienne se sont passée en dehors du cadre légal. De plus la police est théoriquement obligée dinformer la personne concernée de ces droits, ce quelle na jamais fait.

Annoncez sil vous plaît les prises dADN soit à l’Antirep de Bienne ou à celui de Berne et faites toujours un texte de mémoire sur ce qui sest passé.
Si vous avez dautres informations sur les bases légales sil vous plaît commentez.

Antirep Biel/Bienne - Indymedia Suisse romande, 8 octobre 2009.

Publié dans Fichages et flicages

Commenter cet article