La police travaille à Rouen

Publié le par la Rédaction

Rouen : Sept lycéens en garde à vue après des manifestations

Sept lycéens, tous mineurs, qui participaient à des manifestations contre la réforme du Lycée ont été placés en garde à vue jeudi à Rouen (Seine-Maritime) après des heurts avec la police et des dégradations dans une clinique privée de la ville, a-t-on appris de source policière.

Une jeune fille âgée de 17 ans a également été grièvement brûlée aux jambes et au visage au cours de ces événements après avoir tenté d’éteindre un engin incendiaire, a-t-on précisé de même source.

Les manifestations ont eu lieu dans la matinée en deux endroits de l’agglomération rouennaise.

Dans un premier temps, plus de 300 élèves de l’École industrielle de Rouen ont défilé dans les rues puis ont pénétré dans une clinique privée où des dégradations ont été constatées. Quatre jeunes gens ont été interpellés.

Ensuite, c’est au lycée Le Corbusier de Saint-Étienne-du-Rouvray que de violents heurts ont opposé les forces de l’ordre et plus de 200 lycéens. Trois jeunes ont été interpellés, a-t-on expliqué de source policière. La jeune lycéenne blessée par un cocktail molotov a été hospitalisée.

Les lycéens rouennais manifestaient contre la réforme du Lycée présentée jeudi matin dans le détail par le ministre de l’Éducation nationale Luc Chatel.

Leur presse (AP), 19 novembre 2009.

Publié dans Éducation

Commenter cet article