La police travaille à Gray

Publié le par la Rédaction




Course-poursuite mortelle de Gray :
Deux communiqués


Suite à la publication d’un communiqué de soutien du colonel de gendarmerie, je tenais à publier le mien :

Je soutiens le gibier
Au-delà de la douleur de la famille du défunt et devant laquelle je mincline, je tiens à exprimer mon total soutien à la population de Gray légitimement indignée. Je rappelle fermement et tristement quune tentative de contrôle se termine par la mort dun jeune de 22 ans, percuté par les forces de lordre lors de sa fuite.
Malheureusement, le conducteur assermenté na eu ni les capacités physiques, ou les réflexes, ou la volonté nécessaire due à son rang pour éviter le véhicule de la victime qui stoppait brusquement.
Lenquête de linspection technique de la gendarmerie déterminera toutes les circonstances techniques de ce tragique accident, mais pour autant, je rappellerai que depuis quelques temps et de façon de plus en plus fréquentes, de nombreux jeunes meurent en tentant de se soustraire à des contrôles policiers devenus pesants au quotidien, leurs véhicules se faisant percuter par leurs poursuivants.
Les populations les plus fragiles (immigrés, jeunes…) paient chaque année un lourd tribut pour la liberté de tous dans le travail des forces de lordre dont elles attendent quelles accomplissent simplement leur sale besogne, mettre à disposition du système judiciaire étatique des individus et non les éliminer.


Ci-dessous, le communiqué des gendarmes :
Au-delà de la douleur de la famille du défunt et devant laquelle je m’incline, je tiens à exprimer mon total soutien à mes hommes que je ne peux laisser impunément traiter de meurtriers ou d’assassins. Je rappelle fermement et sereinement que nous avons eu à faire face à une série d’actes graves qui à deux reprises ont consisté à percuter volontairement et à renverser les forces de l’ordre qui tentaient de faire cesser ces infractions. Malheureusement, le choc n’a pu être évité face à quelqu’un de déterminé qui a volontairement et brusquement freiné sur une poursuite à vive allure.
L’enquête de l’inspection technique de la gendarmerie déterminera toutes les circonstances de ce tragique accident, mais pour autant, je rappellerai qu’un gendarme en Haute-Saône a été récemment renversé et gravement blessé sur un contrôle routier, un second a été tué dans un département voisin dans des conditions similaires et que les forces de l’ordre chaque année paient un lourd tribut pour la sécurité de tous et que nous continuerons d’œuvrer en ce sens.

Drapeau noir, 4 novembre 2009.


Gray (70) : manifestation suite au raid mortel

Les jeunes du quartier des Capucins à Gray contestent la version des faits présentée par la gendarmerie.


Deux jours après la course-poursuite entre gendarmes et fugitifs qui a fait un mort et un blessé grave dimanche à Gray, la tension est toujours palpable dans la cité haut-saônoise ce mardi 3 novembre. Dans la matinée, une centaine de jeunes du quartier des Capucins ont manifesté dans les rues de la ville. Un rassemblement spontané mais sans débordement. Alors que l’enquête se poursuit pour établir la vérité sur ce qui s’est vraiment passé, tous les jeunes présents, originaires du quartier des Capucins où vivaient les deux victimes de l’accident, contestent la version des faits présentée par la gendarmerie.

Leur presse (France 3 BFC), 4 novembre.


Un
mort lors dune course-poursuite

Un accident à lissue dune course-poursuite entre un véhicule de gendarmerie et une voiture ayant forcé un contrôle, a fait un mort et un blessé grave parmi les occupants de la voiture, tôt aujourdhui à Gray (Haute-Saône), a-t-on appris auprès de la préfecture de ce département.

La gendarmerie de Gray avait été sollicitée dans la nuit de samedi à dimanche pour intercepter une Renault Clio suite à «un refus d
obtempérer» face aux gendarmes de Langres (Haut-Marne), à une soixantaine de kilomètres de Gray.

En fuite, arrivant près de Gray, le conducteur de la Clio a forcé un premier barrage à vive allure avant de tenter à deux reprises d
envoyer au fossé le véhicule de gendarmerie qui avait pu se porter à sa hauteur, a indiqué Christian Jean, directeur de cabinet du préfet.

Ensuite, à l
entrée de la localité, vers 04H30, alors que la chaussée était glissante, la Clio a freiné mais a fini sa course dans le mur dune pharmacie, a ajouté cette source.

Le conducteur, âgé de 22 ans, connu des services de police et qui ne s
était pas présenté la veille à un contrôle judiciaire, est décédé des suites de ses blessures au CHU de Besançon. Le passager, grièvement blessé, a lui été admis dans un hôpital à Gray. Les deux hommes sont domiciliés dans un quartier réputé sensible de cette localité.

Leur presse (AFP), 1er novembre.

Commenter cet article