La police travaille à Draguignan

Publié le par la Rédaction

SDF violentés : sursis pour des policiers

Deux policiers municipaux et trois médiateurs de sécurité de Draguignan (Var), reconnus coupables d’arrestation arbitraire, denlèvement, séquestration et violences envers trois sans domicile fixe ont été condamnés à des peines de prison de trois à douze mois avec sursis.

Le tribunal de Draguignan a relaxé un des mis en cause et accordé 500 euros de dommages et intérêts à deux victimes et 1 euro symbolique à la Ligue des droits de l
homme. Il na pas suivi les réquisitions du procureur, Philippe Guémas, qui avait requis contre lensemble des protagonistes un an de prison avec sursis et linterdiction dexercer la profession de policiers municipaux pendant cinq ans.

La municipalité de Draguignan mise en cause par les parties civiles a été mise hors de cause, le tribunal relevant que les fautes des condamnés étaient détachables de leur service. «Ce qu
ont fait les prévenus est indigne de la police qui est là pour protéger les personnes et les biens. Indigne car les victimes sont des êtres humains, ce ne sont pas du bétail», sest révolté le procureur en dénonçant cette «atteinte à la dignité humaine».

Leur presse (AFP), 8 octobre 2009.

Commenter cet article