La police est-elle un service public ?

Publié le par la Rédaction


En un temps où les services publics sont de plus en plus menacés, il convient de poser la question essentielle : la police nationale est-elle un authentique service public ? Il faut être cohérents : la SNCF, la RATP, la Poste ou EDF rendent un évident service aux usagers. Est-ce le cas de la police ? Bien sûr, les uns et les autres font plus ou moins partie de la Fonction publique, mais seuls les policiers sont armés pour assurer des prestations, de type répressif il est vrai.

Les postiers, les cheminots ou les électriciens d’EDF sont proches des préoccupations des citoyens de ce pays, dont ils facilitent le quotidien. Peut-on en dire autant des policiers, particulièrement dans ces banlieues déshéritées où les petites casquettes s’appliquent surtout à pourrir la vie des jeunes dont ils considèrent l’origine incertaine. Les policiers seraient de bons Français, d’où cette volonté de s’affirmer comme les meilleurs défenseurs de cette Identité nationale pour laquelle un ministère a été créé en 2007.

Ça serait donc également au nom de l’Identité nationale que les CRS ou les gendarmes mobiles sont lancés en permanence à la chasse aux jeunes Afghans, Irakiens, Kurdes, etc. qui ont eu l’audace de passer par la France pour tenter de rejoindre l’Angleterre. En ce sens nos policiers joueraient un rôle de salubrité publique essentiel dans un pays où, comme dans les partitions musicales, une blanche vaut deux noires.

Maurice Rajsfus
Éditorial du no 35 du bulletin d’information anti-autoritaire
Que fait la police ?, décembre 2009.

Commenter cet article