La nuit du 8 mars action de solidarité avec Joy et toutes les femmes enfermées et révoltées

Publié le par la Rédaction

 

Dans la nuit du 8 mars une antenne de la Croix Rouge de la rue de Couronnes a reçu une visite : des tags ont été déposés — «Croix Rouge complice de viol dans les prisons pour étrangers en Italie» ; «Pour Joy» — et des vitres ont volé en éclats.

 

L’histoire de Joy est une des milliers d’histoires d’abus, de violence et de racisme, qui existe vis-à-vis de femmes enfermées.

 

Elle avait porté plainte contre le directeur du centre de rétention de Milan, Vittorio Addesso, pour tentative de viol.

 

Ce porc infâme vient d’être relaxé grâce, entre autre au témoignage de M. Chiodini, responsable de la Croix Rouge de ce CRA. Dans ce témoignage crapuleux, Joy est définie comme une «Nigérienne dangereuse», car elle a pris part dans les révoltes qui ont touché le CRA de Milan.

 

Il est de domaine public que la Croix Rouge collabore à l’enfermement, aux tabassages dans les prisons pour étrangers et aux expulsions de sans-papiers en Italie comme ailleurs.

 

RIPOSTONS ET ORGANISONS-NOUS POUR ENRAYER LA MACHINE À EXPULSER !
SOLIDARITÉ AVEC JOY ET TOUTES LES FEMMES QUI LUTTENT AU QUOTIDIEN POUR LEUR PROPRE ÉMANCIPATION
NE LÂCHONS RIEN ! ON AURA QUE CE QUE NOUS ARRACHERONS !
LIBERTÉ POUR TOUTES (et pour TOUS, bien sur !)
FEU AUX PRISONS !

 

Des Braves Femmes
Indymedia Nantes, 10 mars 2011.

 


Commenter cet article

ville ? 13/03/2011 21:29



Merci de préciser la ville, là on pourrait croire que c'est à Nantes. Alors que c'était à Paris, n'est-ce pas ?