La censure qui vient en Grèce : Indymedia menacé

Publié le par la Rédaction

Grèce : Trois recteurs d’une université poursuivis pour un site internet suspect
   
La justice grecque a ouvert des poursuites pénales contre le recteur et les deux vice-recteurs de l’École polytechnique dAthènes, accusés de permettre le fonctionnement dun site «suspect» via le serveur de cet établissement, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Les trois professeurs ont été poursuivis pour «manquement au devoir» car ils permettent le fonctionnement du site Indymedia, un site d
information alternative, qui avait à plusieurs reprises publié les textes de revendication des attentats du groupe anarchiste grec «Conspiration des cellules de feu».

Le parquet d
Athènes a convoqué ces trois responsables pour déposer prochainement devant un juge dinstruction.


Le recteur de l
’École polytechnique dAthènes, Kostas Moutzouris, a fortement réagi après ces poursuites pénales et déclaré quil allait «résister à toute tentative de répression des idées» et du droit à la liberté dexpression.

Le dernier texte du groupe «Conspiration des cellules de feu», qui avait été publié lundi dernier sur Indymedia, concerne un attentat à la bombe perpétré le 13 novembre contre le domicile à Athènes d
un député de la majorité socialiste.

Ce groupe a multiplié ses attentats depuis les troubles urbains de décembre 2008, déclenchés par la mort d
un adolescent tué par un policier dans la région dAthènes. Ses actes, qui nont pas fait de victimes, visent surtout des domiciles de personnalités et des bâtiments publics.

Leur presse (AFP), 18 novembre 2009.

Publié dans Grèce générale

Commenter cet article