L'armée américaine travaille

Publié le par la Rédaction

Les sept armes de demain

 

Selon Tech News Daily, sept armes futuristes seraient en train d’être préparées par larmée américaine. À commencer par un fusil dassaut paralysant, plus sophistiqué que le Taser car il donne la possibilité de tirer, sans fil, des balles électrifiées à 25m.

 

Deux autres armes, dignes de Starcraft, seraient actuellement à lessai. Monté sur un avion Lockheed, un laser pourrait détruire en plein vol des missiles ballistiques ; et un canon électromagnétique dune portée supérieure à 300 kilomètres serait testé par la marine américaine, avec une mise en service prévue en 2018.

 

Dun point de vue logistique, le MAARS — un robot téléguidé qui peut ouvrir des portes, poser des explosifs, soulever des objets, voir de nuit, détecter la chaleur et tirer à vue — pourrait à lavenir remplacer le Marine traditionnel. En plus, contrairement à un GI, il ne saigne pas.

 

Au chapitre de la robotique,  un porteur quadropode va prochainement assister les soldats américains. Léquipement militaire individuel étant de plus en plus lourd (de 50 à environ 70kg), ce robot porteur, dont le design rappelle étrangement les chars impériaux de lunivers Star Wars, délestera les soldats américains dune partie de leur charge. Tout-terrain, il a été testé en 2005 en Afghanistan. Avec succès.

 

Vers des soldats invisibles ?

 

Cette année, larmée américaine va également tester un détecteur à rayons X. En cas de conflit urbain, ces scanners nommés Eagle 5 permettront de détecter des ennemis cachés dans des tunnels ou derrière des arbres, voire des explosifs enterrés… Deux modèles seront disponibles : le premier sera à peine plus gros quun téléphone cellulaire et le second, plus puissant, pourra «voir» sous terre. Pratique en cas de guérilla urbaine.

 

Outre la détection des ennemis, larmée américaine prévoit en plus de rendre ses soldats invisibles. Cela semble relever du fantasme, mais daprès Discovery News, les soldats pourraient être invisibles grâce à des capes faites de soie et dor. Reflétant la lumière au lieu de labsorber (contrairement aux matières traditionnelles), ces capes ne sont efficaces pour le moment que dans la bande de fréquence des ondes életromagnétiques. Mais ses créateurs pensent pouvoir élargir son champ defficacité et, pourquoi pas, lappliquer à la médecine : il serait alors possible de voir à travers les organes. Cette innovation concernera-t-elle aussi les civils ?

 

Leur presse (slate.fr), 13 août 2010.

 


Commenter cet article