Rennes : Compte-rendu de l'action du mardi 9 novembre

Publié le par la Rédaction

Mardi 9 novembre, lors de la journée d'action des lycéens et étudiants contre la réforme des retraites, environ 200 personnes se sont retrouvées devant la gare.

 

Le cortège a traversé bruyamment le contre commercial Colombia, faisant fermer toutes les boutiques sur son passage, pour se rendre à sa première destination, la société d'assurance Allianz.

 

Cette dernière propose déjà des formes de retraites par capitalisation et est parmi les premiers inspirateurs et bénéficiaires de la contre-réforme des retraites. Après une demi-heure d'occupation des locaux, les manifestants se sont dirigés vers la CAF, une action d'occupation d'une institution chargée de la gestion de la précarité ayant été appelée par le MCPL, le SLB et l'AG de Rennes 2.

 

Cette occupation faisait écho à la grève des conseillers de Pôle-Emploi ce même jour. Les prises de parole qui s'y sont déroulées ont insisté sur le fait que la réforme des retraites va entraîner la dégradation des conditions de vie des plus précaires qui sont déjà soumis, à la CAF ou dans les Pôle-Emplois, à des mesures de contrôle, de chantage aux allocations et à des sanctions diverses…

 

Pour preuve la dernière mesure du gouvernement qui consiste à supprimer les allocations familiales de parents d'enfants absents à l'école ou celle touchant la non-rétroactivité des APL. Cette occupation s'est déroulée dans le calme, n'a entraîné aucune perturbation, si ce n'est celle du monopole institutionnel de la parole publique. Si la direction a décidé de fermer l'accueil et d'informer les allocataires que la CAF était dorénavant fermée, c'était dans le but évident d'interrompre le dialogue qui avait lieu entre les occupants et les allocataires.

 

Cette même direction, après avoir refusé de répondre à nos demandes et de recevoir une délégation, a fait appel à la police pour nous déloger…

 

Rappel : Assemblée Générale Interprofessionnelle jeudi 11 novembre à la Maison de la Grève (rue de la Barbotière, Rennes) 

 

Permanences du MCPL tous les mercredis à la Maison de la Grève de 16h à 18h.

 

P.-S. : Nous nous félicitions de voir les syndicats SNU FSU et Sud-emploi prendre la mesure de l’intérêt commun qui existe entre chômeurs et conseillers à l’emploi en intégrant les revendications des collectifs de chômeurs. Dans le même sens, il serait utile que les usagers de Pôle Emploi soient informés des violences policières à l’égard des conseillers lors de la manifestation parisienne du mardi 9 novembre.

MCPL - Rennes info, 10 novembre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article

Zèb 11/11/2010 18:23



Y aura-t-il des suites, vu que le lycéen qui a chuté du pont a été " déplacé par les forces de l'ordre " ? et des suites du fait que le deuxiéme lycéen à été " roué de coups par
les  policiers " ?