Intervention de la police : Des profs en grève à Besançon (14 octobre)

Publié le par la Rédaction

Une dizaine de professeurs du lycée Victor Hugo de Besançon ont débrayé aujourd’hui (14 octobre) pour protester contre le comportement de la police envers leurs élèves qui manifestaient contre la réforme des retraites, selon le SGEN-CFDT, du SNES-FSU et du rectorat de Besançon.

 

 

Les incidents évoqués par les enseignants se seraient produits jeudi matin, lorsque la police est intervenue pour déloger 100 à 200 élèves du lycée qui bloquaient la circulation au niveau d’un rond-point de Besançon, après avoir bloqué leur établissement pendant deux heures.

 

D’après les syndicats d’enseignants qui rapportent les dires des élèves, «sans sommation les agents casqués et munis de bâtons de défense ont chargé le groupe d’élèves, les ont insultés de “fils de p…”, “salope”, et violemment bousculés».

 

«Il n’y a eu ni interpellation, ni blessé grave, mais ils ont eu très très peur. Une jeune fille s’est tordue la cheville pendant le face-à-face», a expliqué Nathalie Faivre, professeur d’allemand à Victor-Hugo.

 

«Nos élèves sont venus nous chercher complètement affolés et apeurés. Après l’assemblée générale de 13h, nous avons décidé de nous mettre en grève pour dénoncer de telles méthodes d’intervention de la police envers les lycéens», a-t-elle ajouté.

 

Ce mouvement des professeurs ne devrait toutefois pas être reconduit vendredi, selon le rectorat.

 

À Besançon, plusieurs lycées ont été bloqués jeudi. Environ 500 élèves ont défilé de manière éparse, a indiqué la police.

 

Leur presse (Ma Commune), 14 octobre 2010.

 


 

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article