Interpellation en fin de manif à Nîmes - 28 octobre

Publié le par la Rédaction

Nîmes : Incidents et tensions à la fin de la manif

 

Pour la première fois depuis le début du mouvement contre la réforme des retraites à Nîmes, la manifestation d'hier s'est terminée par des incidents entre une cinquantaine de manifestants et les forces de l'ordre. Gaz lacrymogènes, caillassages et insultes… Durant près d'une demi-heure, l'atmosphère s'est sérieusement tendue devant la préfecture.

 

Le climat s'est détérioré en fin de défilé, vers 17h30, lorsque quelques manifestants poursuivent leur action devant les grilles de la préfecture. D'abord en brûlant le masque de Nicolas Sarkozy, puis par des feux de prospectus et en maintenant une certaine agitation devant le portail. De l'autre côté, les forces de l'ordre répondent d'abord par des jets d'eau, puis des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. L'effet est immédiat. Les manifestants s'éclipsent mais l'interpellation d'un homme engendre rapidement des caillassages. Plusieurs groupes de forces de l'ordre sécurisées apparaissent aussitôt, tonfa et bouclier en main, engendrant une ambiance de plus en plus tendue. Finalement, l'avenue Feuchères ne retrouvera son calme que vers 18h30.

 

Leur presse (Midi Libre), 29 octobre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article