Insoumission au savoir préfabriqué en Normandie

Publié le par la Rédaction

Déville-lès-Rouen  : Une quinzaine de tags sur les murs du lycée

 

«Soumission au savoir préfabriqué», «Ni Dieu, ni maître», «Nos rêves ne vivent plus», «Vivre libre ou mourir» mais aussi «Œdipe,… ta mère»… Ces inscriptions au marqueur ont été découvertes dans la nuit de lundi à hier par la police sur les murs du lycée de la Vallée du Cailly à Déville-lès-Rouen, situé rue du Général-de-Gaulle.

 

Une quinzaine de tags en tout, dont certains font plus de quatre mètres de long, ont été constatés vers 1h30 du matin sur les murs de deux bâtiments, d’un local préfabriqué et de l’enceinte abritant la cantine et l’infirmerie de l’établissement. Les auteurs sont activement recherchés pour ces dégradations qui devraient faire l’objet d’un dépôt de plainte.

 

Leur presse (Paris-Normandie), 2 juin 2010.

 


Publié dans Expression

Commenter cet article