Histoire des gestes

Publié le par la Rédaction


«Le récit se poursuit dans tous les sens. Après les premières ébauches de l’écriture métagraphique, une expression illimitée s’offre à nous, très au-delà de l’explosion verbale que James Joyce a menée à bien.
Écrit avec des photos et des fragments de journaux collés sur des bouteilles de rhum, le roman tridimensionnel de G.-E. Debord, Histoire des gestes, laisse au gré du lecteur la suite des idées, le fil perdu d’un labyrinthe d’anecdotes simultanées.»
Extrait de «Dimensions du langage»,
Internationale lettriste no 3, août 1953.







Une des bouteilles du roman tridimensionnel Histoire des gestes (1953)
dans son état originel avec son volant directionnel.

Publié dans Debordiana

Commenter cet article