Grève victorieuse des cheminots dolois

Publié le par la Rédaction

Maintien du dépôt de Dole :
les cheminots gagnent la bataille


Le 20 octobre dernier, à la suite du mouvement de grève national à la SNCF, les cheminots de Dole décidaient de reprendre leur mouvement de grève tournante pour sauver le dépôt de Dole et ses emplois (notre édition du 21 octobre). Le mouvement, très suivi, a finalement fait plier la direction qui a annoncé lundi et mardi le maintien des 33 postes de contrôleurs et des 19 agents de conduite jusqu’à décembre 2011.

Le dépôt de Dole est donc sauvé pour au moins deux ans. L’avenir des trois agents sédentaires du
site est encore en suspens. «Cest une belle victoire. Cela prouve bien que les combats perdus sont ceux qui ne sont pas menés» expliquait hier soir Patrick Goyet à lhôtel de ville de Dole, où devait se tenir une nouvelle réunion pour la défense du bassin ferroviaire. «La mobilisation a été très forte et ceux de Besançon y ont participé, cela a beaucoup joué» précise le responsable des cheminots CGT de Dole.

«En novembre 2008, la direction annonce qu
elle va fermer le dépôt. En mai, elle nous explique quelle maintient huit emplois et aujourdhui, on conserve les 19 emplois initiaux.»

Pour autant, cette victoire locale n
empêchera pas dautres mobilisations de la CGT. «Car lavenir de lentreprise nous préoccupe.»

Un préavis de grève nationale a été lancé pour le 17 novembre concernant les personnels de guichet et une manifestation nationale est prévue le 8 décembre à Paris, «à laquelle participeront les cheminots jurassiens». Les préavis de la grève tournante des contrôleurs et des conducteurs ont par contre été levés lundi et mardi matin.

Leur presse (Serge Dumont, Le Progrès), 13 novembre 2009.

Publié dans Transports

Commenter cet article