Grèce : Voile de silence dans les médias qui ne couvrent par la plus grande manifestation communiste depuis des années

Publié le par la Rédaction

 

Tout d’abord : les contribueurs.euses à ce blog ne sont pas sympathisant.es du Parti communiste de Grèce (KKE) — loin de là. Cependant, même nous, les anarchistes, avons pris note de ce qui sest passé à Athènes le 15 mai.

 

Dune part, les nouvelles viennent de lorganisation communiste et de ce qui a été lune des plus grandes manifestations communistes depuis de très nombreuses années, avec environ 70-80'000 personnes rejoignant la manifestation principalement anti-FMI.

 

Dautre part, les médias ont brillé par leur silence dans leur façon de (non) informer au sujet de cette manifestation : la photos ci-dessous, ou toute autre photo montrant limportance de la manifestation, na été publiée dans aucun des médias du pays, à notre connaissance. La couverture, très limitée donc, de la manifestation ne comprenait aucune photo, ou tout juste des photos des haut-parleurs.

 

Le KKE, semble-t-il, est maintenant mis, par la plupart des médias, dans le même camp que les anarchistes et les gauchistes extra-parlementaires. Ce camp serait évidemment celui de celles et ceux qui tentent de briser la tant désirée «unité nationale», le dernier tour dans le chapeau du gouvernement pour faire passer le programme du FMI. Un développement intéressant quil sagit de prendre note.

 

 

Traduit de l’anglais (After the Greek Riots) pour le JL, 17 mai 2010.

 


Publié dans Grèce générale

Commenter cet article