Grèce : extraits d'une revendication à propos des dernières arrestations et pas seulement

Publié le par la Rédaction


Un long communiqué grec a été diffusé par le groupe anarchiste «Conspiration des cellules du feu».
Il s’agit du premier communiqué suite à l’arrestation de quatre jeunes, suspectés d’en faire partie.
Le groupe anarchiste «Conspiration des cellules du feu» prend la responsabilité des dernières attaques explosives, celle devant le domicile de Louka Kasteli (membre du PASOK [PS]) le 23 septembre dernier et celle lors du meeting de Costas Karamanlis le 2 octobre, toutes deux provoquant des dégâts matériels.

L’original est ici. En voici des extraits :

Le communiqué commence par dire que malgré des temps difficiles, ils n’abandonnent pas la lutte et que malgré les enquêtes de la police, ils ne s’arrêteront pas. Par rapport aux récentes incarcérations de quatre jeunes accusés de terrorisme : «Il peut s’agir d’une stratégie de campagne électorale… de trucs d’intimidation… nous ne le savons pas et ne parvenons pas à comprendre leur logique». Il ajoute que les arrêtés n’ont aucun rapport avec la «Conspiration des cellules du feu».

«Nous sommes fiers de nos choix et actions, nous avons le courage, le privilège et l’honneur de nous regarder dans la glace sans avoir honte.»

Sur l’attaque lors du meeting du Premier ministre : «Nous avons pris la décision de placer la bombe justement contre lui, pour envoyer un message lors de sa dernière intervention dans cette fonction, provoquant la panique parmi les autorités, contraintes d’évacuer la zone». Enfin : «Nous saluons avec plaisir les compagnons anarchistes Christos Stratigopoulos et Alfredo Bonanno qui, malgré leur âge, continuent de maintenir leur négation intacte et continuent sur le chemin qu’ils ont choisi».

Publié dans Grèce générale

Commenter cet article