Gâchette facile à Salliqueló (Argentine)

Publié le par la Rédaction

Salliqueló (Argentine) : Furie après la mort d’un jeune dans les mains de la police

 

La mort suspecte de Gilberto Giménez, un garçon arrivé de Mendoza depuis quelques mois et qui travaillait comme maçon, a causé une onde de choc chez les habitants de Salliqueló. Apparemment, le jeune homme a été arrêté dimanche dernier pour des incidents sur la voie publique et, deux heures plus tard, a été retrouvé pendu dans sa cellule.

 

 

Le procureur Fabián Arcomano qui enquête sur la cause du décès a révélé ce matin que le résultat de lautopsie «a clairement indiqué» que la cause de la mort est «un suicide par pendaison». Une version qui coïncide avec celle soutenue par la Police. Cependant, pour le père de la victime, Carlos Fernández, il ne sagit pas dun suicide. «Mon fils était fracassé de tous les côtés. Ils lui ont coupé le cou et lont défiguré.»

 

La nouvelle a causé une onde de choc chez les habitants de la localité, située à 500 kilomètres à l’ouest de Buenos Aires. La protestation a commencé hier soir, vers 22 heures, en face du commissariat impliqué. 150 personnes se sont dabord réunies, mais au fil du temps ce nombre a augmenté. Des pneus et une voiture ont été incendiés.

 

Lémeute a dabord été réprimée par des gaz lacrymogènes, mais elle a continué de croître en intensité. Jusquà ce que plus tard, la Police reçoive les renforts dautres villes de la province de Buenos Aires, qui ont utilisé du gaz et des balles de gomme, et ont dispersé les voisins vers minuit.

 


 

Traduit de l’espagnol (Ai ferri corti)
Pagherete tutto, 16 juillet 2010.

 

 

Commenter cet article