Fumigènes et tags au centre de rétention de Nîmes

Publié le par la Rédaction

31 décembre : feux de solidarité avec les engeôlés à Nîmes

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, cris de rage, pétards, artifices et fusées ont été tirés en direction de la maison d’arrêt et du centre de rétention administrative de Nîmes.

Quelques mots ont été laissés sur le mur d’enceinte du CRA : «Feux aux prisons !», «CRAme», «Solidarité avec les inculpés de Vincennes», «Nique la taule»…

Contre tous les enfermements,
pour que crèvent nos bourreaux !

Indymedia Grenoble, 4 janvier 2010.


Fumigènes et tags au centre de rétention de Nîmes

Des fumigènes ont été lancés sur le centre de rétention de Nîmes dans la soirée du jeudi 31 décembre. Et les murs de l’enceinte ont été tagués.

Apparemment, plusieurs auteurs se sont exprimés sur ces murs qui donnent sur la route d’Avignon à
quelques mètres de lentrée de lautoroute. Des inscriptions de plusieurs couleurs ont été découvertes. Parmi les tags, un «Feux au Cra» ou un «Solidarité Vincennes», ce centre de rétention qui avait été détruit par un incendie il y a un an et demi, ou encore un dessin reproduisant une petite bombe avec une mèche. Alertés par les fumigènes, les policiers de la Paf ont constaté à leur sortie le départ dune voiture sur les chapeaux de roues. Dans la nuit, un officier de police judiciaire est venu constater les dégâts. Une enquête est en cours.


Leur presse (Midi libre), 2 janvier.

Commenter cet article