Fukushima Nightmare / Le nucléaire : un héritage de mort

Publié le par la Rédaction

Fukushima Nightmare

 

«Bien que la prospérité économique soit en un sens incompatible avec la protection de la nature, notre première tâche doit consister à œuvrer durement afin d'harmoniser l'une à l'autre.» — Shigeru Ishimoto (premier ministre japonais), Le Monde Diplomatique, mars 1989.

 

Voilà ce qu'on pourrait, en un sens, appeler un aveux d'impuissance doublé d'une profession de foi. Le principe même de l'économie de marché (et son dogme pratique «la croissance») est d'être incompatible avec le respect de la nature et l'harmonie avec celle-ci. C'est cette fois au cœur d'une grande puissance économique en plein essor, au cœur de la métropole capitaliste, et non dans un «pays de l'ancien bloc soviétique» ou dans le «tiers-monde» que se produit une catastrophe nucléaire d'envergure. Moins d'une semaine après, tout et n'importe quoi ou presque a été dit dans les médias à propos de ce qui se passe depuis vendredi 11 mars au Japon.

 

La question reste entière : que s'est il passé ?

 

(…)

 

À lire sur Le Cri du Dodo, 19-23 mars 2011.

 

 

 

 

Le nucléaire : un héritage de mort

 

Bref retour sur une histoire du nucléaire et son monde, et de quelques moyens d'y remédier…

 

(…)

 

À lire sur Le Cri du Dodo, 23 mars.

 

 

 

Publié dans Terre et environnement

Commenter cet article