Féministes, trans, gouines et tapettes contre la réforme des retraites

Publié le par la Rédaction

Toi aussi tu as envie de hurler contre une réforme des retraites injuste, imposée dans l’urgence alors qu’il n’y avait aucune urgence, et pour laquelle on ne t’a pas demandé ton avis. D’ailleurs, sinon t’aurais dit que tu préfèrerais qu’on augmente les cotisations patronales plutôt qu’on te réduise ta retraite de fait (oui, tu ne te vois pas bien travailler jusqu’à 67 ans, au contraire, tu te dis que pour que tout le monde ait du taff, il vaudrait mieux qu’on travaille touTEs moins, surtout dans un contexte où passé 50 ans, tu ne vaux déjà plus grand chose sur le marché du travail…). Mais bizarrement, c’est le MEDEF que le gouvernement cherche à satisfaire, pas toi.

 

Les solidarités collectives, c’est vital, pour les gouines, les trans et les pédales

 

Tu te dis que tu n’as pas très envie de devoir un jour compter sur des solidarités privées, souvent familiales, pour assurer tes arrières parce que t’auras une retraite de pauvresse. Que c’est à l’État, via le système par répartition, d’assurer à touTEs une retraite décente, sans que soient pénaliséEs celLEs qui ont commencé à travailler plus tard, celLEs qui ont connu des périodes de chômage, de «travail domestique», etc.

 

D’ailleurs, tu commences à en avoir marre de l’arrogance de ce gouvernement et de son acharnement à attaquer de tous les côtés les acquis sociaux (temps de travail, heures sup…) et les solidarités collectives et tu te dis qu’il faudrait qu’on songe à le mettre dehors parce que 2012, c’est quand même bien loin et bien incertain…

 

Mais bon, tu n’as pas très envie d’aller manifester avec des grosses voix qui se mettent les réformes on ne sait trop où, ou tu ne sais simplement pas dans quel cortège défiler…

 

… Alors viens avec tes copinEs manifester avec nous !

 

Rendez-vous jeudi 23 septembre à 14h devant l’Institut du Monde Arabe (bd Saint-Germain au niveau du pont de Sully).
Objectif : crier et s’agiter avec d’autres groupes roses à cet endroit une heure environ, puis se placer dans le cortège là où ça nous semblera le plus adéquat…

 

Les Panthères roses.

 


Commenter cet article