Et un supermarché qui brûle, un ! - Argenteuil, nuit du 26 au 27 décembre

Publié le par la Rédaction

Argenteuil : Des incendiaires s’attaquent au supermarché de la Dalle

 

Cible d’attaques et de vols depuis le début du mois, le Franprix d’Argenteuil a été dévasté par des cocktails Molotov dans la nuit de dimanche à lundi, au grand désespoir des habitants.

 

 

«Ils l’ont cassé ?» La colère, la consternation mais aussi une certaine résignation régnaient hier matin à Argenteuil devant le rideau métallique abaissé du Franprix de la Dalle. Il est 10 heures, le quartier s’anime et les habitués du supermarché découvrent le sinistre de la nuit, butant sur l’entrée découpée par les pompiers à la disqueuse et désormais obstruée par un panneau de contreplaqué.

 

L’alerte a été donnée dans la nuit vers 2 heures du matin. Quand les pompiers arrivent sur place, l’incendie s’est déjà propagé au magasin, dévastant pratiquement en totalité les 1500 m2 de la grande surface. Les rayons, la marchandise comme le mobilier ont été détruits.

 

L’origine criminelle de l’incendie a été rapidement établie. Selon les premiers éléments recueillis, c’est par les toits que les incendiaires ont agi. Ils ont jeté une série de cocktails Molotov à l’intérieur en utilisant les gaines d’aération de l’établissement.

 

Pour les clients, en cette période de fêtes de fin d’année, l’incendie n’est pas sans conséquence immédiate. «C’était le seul endroit dans le quartier où faire ses courses. Les gens, ici, ils n’ont souvent pas de voiture et il faut maintenant aller jusqu’au Lidl», confie une mère de famille qui prend la direction à pied du Val-d’Argent-Sud, à 2 km. Mais le sinistre provoque aussi l’indignation des résidants, un sentiment teinté de lassitude. «Ils sont malades de faire cela. Il faudrait un poste de police juste en face», confie un habitant. «De toute façon, ils ne seront pas contents tant qu’il ne sera pas fermé», renchérit un troisième.

 

Hier, une trentaine d’employés se sont retrouvés au chômage technique. La fermeture risque en tout cas de durer. Il était question hier de plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant d’envisager une réouverture.

 

Les policiers de la sûreté départementale ont été saisis de l’enquête sur instruction du parquet de Pontoise. Il leur appartient de déterminer si l’incendie a un lien avec les incidents qui secouent depuis un mois le Franprix. Le 1er décembre au soir, un groupe d’une quinzaine de jeunes avait fait irruption dans les rayons pour se servir. Quelques jours plus tard, le scénario, bien préparé, se répétait. Une trentaine de personnes ont mené cette nouvelle razzia dans le Franprix, parmi lesquelles un jeune qui a aspergé de gaz lacrymogène une caissière. Enfin, le 8 décembre dernier, vers 10 heures, la voiture du gérant, stationnée au sous-sol, avait été incendiée.

 

Leur presse (Frédéric Naizot,
 Le Parisien), 28 décembre 2010.

 

 

Un nouvel incendie vise le Franprix

 

C’est de l’acharnement contre le Franprix d’Argenteuil, le supermarché installé sur la dalle du Val-d’Argent. Après le feu qui a détruit une grande partie des rayonnages à 2 heures lundi, un nouvel incendie a visé hier matin l’enseigne. Des incendiaires se sont attaqués à une camionnette de l’établissement qui était stationnée dans les réserves, au sous-sol de la dalle.

 

Après avoir pratiqué une ouverture dans le grillage, ils ont pu lancer des engins incendiaires qui ont mis le feu au véhicule. Les pompiers ont éteint le sinistre avec une lance, évacué les 11 personnes présentes à cet instant dans les locaux du Franprix et désenfumé celui-ci. Un nouvel épisode qui vient compléter l’enquête dont la sûreté départementale est chargée. Les investigations portent également sur l’incendie de la voiture du gérant et les deux razzias effectuées par des groupes de jeunes en décembre.


Leur presse (Frédéric Naizot,
 Le Parisien), 29 décembre.


Commenter cet article

Raymond 31/12/2010 11:21



Sur la caissière : nous n'avons pas les détails. Elle était peut-être du côté de son patron et a tenté de s'interposer ?



ah bon!! 31/12/2010 00:28



on s'en prend au prolo maintenant!!!


je vais surement pas pleurer le magasin mais gazer une caissière pffff no coment!!