Et Bling ! la permanence UMP - saintBrieuc, 19 octobre

Publié le par la Rédaction

 

Réforme des retraites : La rue maintient la pression à saintBrieuc

 

C'est sous un ciel gris et une fine pluie que la sixième manifestation contre la réforme des retraites (depuis la rentrée) s'est déroulée, en fin de matinée, à Saint-Brieuc (22). En tête de cortège, de nombreux lycéens, bien décidés à maintenir la pression sur Nicolas Sarkozy et son gouvernement. Une pression à laquelle la porte vitrée de la permanence UMP, située boulevard de Sévigné, sur le parcours de la manifestation, n'a pas résisté…

 

Leur presse (Le Télégramme), 19 octobre 2010.

 

 

«On a dépassé les bornes», estime Alain Cadec, eurodéputé et conseiller général, qui exprime son «indignation. En invoquant le respect de la démocratie, certains en font des tonnes pour des collages d’affiches ou des vols de banderoles : briser une vitrine au risque de blessures et violer la propriété est un acte beaucoup plus grave et inacceptable à l’occasion d’une manifestation qui se doit d’être pacifique. Je suis pour le droit à manifester, c’est un moyen d’expression démocratique. Mais ce droit à manifester n’autorise pas tous les excès. Il est urgent que les responsables des manifestations assument leurs responsabilités et prennent des mesures afin que de tels actes qui stigmatisent des militants républicains d’un parti démocratique cessent. Il en va de leur crédibilité. Je suis indigné par la casse de la permanence UMP, comme j’aurais été indigné par la casse de tout autre local, syndical ou siège d’un parti politique quel qu’il soit. Les débordements auxquels nous avons assisté à l’occasion de la manifestation contre la réforme des retraites de ce mardi sont intolérables dans un pays de liberté, où chacun peut exprimer son point de vue dans le respect de l’autre.»

 

Leur presse (Ouest-France), 19 octobre.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article