Encore de la prison ferme à saintNazaire

Publié le par la Rédaction

Prison pour 3 manifestants à St-Nazaire

 

Le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire a condamné lundi à des peines de prison ferme trois hommes impliqués dans des heurts avec la police après la manifestation contre la réforme des retraites dans la cité portuaire samedi.

 

Jugés en comparution immédiate, les trois jeunes gens âgés de 19, 21 et 26 ans ont été condamnés pour les deux premiers à deux mois de prison ferme et pour le troisième à un mois de prison ferme et deux avec sursis et mise à l'épreuve. Ils ont été placés sous mandat de dépôt.

 

Les trois prévenus ont été condamnés pour avoir lancé des objets en direction des forces de l'ordre samedi. À l'issue de cette manifestation, 18 personnes, dont dix mineurs, avaient été interpellées et douze d'entre elles placées en garde à vue.

 

Outre les trois condamnés, trois mineurs, qui ont été présentés lundi au juge pour enfants, n'avaient pas été relachés.

 

C'est la troisième fois, depuis la manifestation du 7 septembre, que des heurts se produisent à Saint-Nazaire à l'issue de défilés contre la réforme des retraites.

 

Les deux fois précédentes, des manifestants interpellés avaient également été condamnés à des peines de prison ferme en comparution immédiate. 

 

Leur presse (AFP), 18 octobre 2010.

 

 

Comparution immédiate lundi 18 octobre 2010

 

3 manifestants sur les 18 interpellés à l'issue de la manifestation du samedi 12 contre la réforme des retraites passent en comparution immédiate au tribunal de saintNazaire ce lunbdi 18 octobre ;
l'audience serait programmé après 16H00.

 

3 mineurs se seraient vu notifier une inculpation par un magistrat du tribunal pour enfant ce matin.

 

Nous appellons toutes les personnes poursuivies ou arrêtées à prendre contact avec le Codelib ou les organisation syndicale pour envisager les suites.

 

3 à 400 personnes ont manifesté leur solidarité avec les personnes poursuivies, condamnées ou incarcérées depuis le 24 septembre à saintNazaire devant le tribunal de saintNazaire ce matin.

 

De nombreuses délégations d'entreprises ou de secteurs en lutte ou en grève sont venus exprimer leur solidarité, et leur détermination à poursuivre le mouvement.

 

CODELIB, 18 octobre.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article