Le football triolectique

Publié le par la Rédaction

L’art du football à trois équipes

L’art contemporain peut-il s’exprimer sur un terrain de foot ? Le collectif d’architectes et de vidéastes lyonnais Pied la Biche relève le défi en organisant, demain à Vénissieux, le premier tournoi de «football à trois équipes», dans le cadre du projet Veduta de la Biennale d’art contemporain. C’est sur un terrain hexagonal que vont s’affronter sept équipes de foot amateur réputées de l’agglo (AS Minguettes, Maccabi Villeurbanne…). En expérimentant de nouvelles règles.

«Dans un match à trois, le vainqueur est celui qui a encaissé le moins de buts. Et les équipes, de cinq joueurs
chacune, sont amenées à s’associer temporairement. La tactique est très importante», explique Guillaume Ballandras, du collectif Pied la Biche. Et l’art dans tout ça ? «Ces règles ont été élaborées par le peintre situationniste danois Asger Jorn (1914-1973), qui souhaitait déconstruire la confrontation bipolaire», rappelle Abdelkader Damani, responsable du projet Veduta, dont l’objectif est de rapprocher les œuvres du public en investissant l’espace urbain. Ce nouveau sport, testé en Grande-Bretagne au début des années 1990, n’avait encore jamais donné lieu à un tournoi. «On va vers l’inconnu. Aucun des organisateurs et des participants n’y a déjà joué», reconnaît Guillaume Ballandras.

Leur presse (Frédéric Crouzet, 20 minutes), 30 octobre 2009.



Le foot voit triple

La Biennale mixe ballon rond et art contemporain et revisite le football à Vénissieux.

L’idée ne manque pas de piquant. Samedi dans le cadre de la Biennale d’art contemporain de Lyon et du projet Veduta se dispute à Vénissieux un tournoi de foot très décalé. Le terrain est hexagonal et trois équipes de cinq joueurs s’affrontent en même temps ! Le collectif d’artistes lyonnais, grenoblois et parisien Pied la Biche, qui a conçu l’évènement, réalisera une vidéo au fil des matchs. A priori foot et art contemporain le mélange peut surprendre. «Notre démarche c’est d’infiltrer des lieux ordinaire avec l’art», rappelle Abdelkader Damani, directeur de Veduta. «L’idée c’est d’arriver à modifier des éléments du quotidien pour faire vivre au public quelque chose d’inédit.» «On raccroche aussi l’art contemporain plutôt élitiste à quelque chose de plus populaire», poursuit Guillaume Ballandras l’un des membres du collectif.

En fait le foot en triangle a été inventé dans les années soixante par un artiste situationniste danois, Asger Jorn. Samedi ce sera un vrai tournoi avec de vrais joueurs venus de neuf clubs différents. Les règles sont celles du football mais le jeu à trois introduit une nouveauté ludique et surtout de nouvelles stratégies.

Un film tourné

«Rajouter une troisième équipe c’est introduire de l’incertitude. Comme l’équipe gagnante c’est celle qui encaisse le moins de but cela impose par exemple aux joueurs adverses de collaborer, de s’allier en réagissant très vite», précise Guillaume Ballandras.

À partir de quelque chose de banal et binaire comme le football, les artistes espèrent ainsi montrer qu’on peut toujours faire découvrir de nouveaux points de vue. Le film tourné samedi intégrera des séquences de jeu mais aussi des témoignages des joueurs. La vidéo s’intègrera à une trilogie sur le football conçu par le collectif. Le premier épisode est un remake de l’épique séance de tirs aux buts de France-Allemagne 82. Le second volet est consacré au football amateur rural.

Le tournoi se déroulera de 12h à 20h au stade Laurent Gerin.

Leur presse (Jean-Baptiste Labeur, Metrofrance), 29 octobre.


Football à trois équipes

Le 31 octobre de 12h à 20h, au stade Laurent Gérin de Vénissieux
Veduta propose : le tournoi de football à trois équipes !

Une performance artistique du collectif Pied la Biche dans laquelle 9 équipes de football du Grand Lyon se donnent rendez-vous à Vénissieux, sur un terrain hexagonal, pour un tournoi particulier.

Invité par Veduta sur le territoire Lyon 8e / Vénissieux, le collectif d’architectes et d’artistes Pied la Biche fait revivre le projet mis au point par Asger Jorn, le football à trois équipes. Trois équipes sur un terrain hexagonal à trois cages. Le jeu habituel est remis en question car il s’agit ici de s’allier à l’autre, de nouer des collaborations, d’échanger et de faire place à la persuasion. Ces nouvelles situations permettent d’
incessants retournements de situation et offrent une autre perception des échanges entre les joueurs mais aussi entre les spectateurs.

Un speaker du collectif d
artistes Pied la Biche animera le tournoi, les cages seront «customisées» et le ballon sérigraphié. Six caméras filmeront en simultané les matchs, les prédictions et les réactions des équipes afin dessayer de restituer et de comprendre ce que cette nouvelle proposition aura modifié dans leur comportements et leur tactique.

La règle du jeu

Chaque équipe est composée de 5 joueurs et de 3 remplaçants. Les 9 équipes se rencontrent pour des tiers de finale. Les 3 équipes qui en sortent victorieuses se rencontrent ensuite pour une finale. Les matchs se déroulent sur 3 tiers temps de 15 minutes avec 5 minutes de pause (1 heure au total). Les parties sont arbitrées selon les règles du football à 3 côtés dérivées des règles classiques. Contrairement au football conventionnel, c
est léquipe qui aura encaissé le moins de buts qui sera désignée gagnante.

Asger Jorn et la trialectique

Le propos du jeu tient dans la déconstruction de la confrontation bipolaire. Lorsqu
Asger Jorn énonce les règles du Football à Trois Côtés il sappuie sur un concept plus général, celui de trialectique. Celui-ci soppose terme à terme à la dialectique. Le bipolarisme, selon Asger Jorn, doit être remplacé par une logique ternaire. Asger Jorn pose lhypothèse que la modification des règles dun programme ainsi que les transformations du dispositif formel qui laccueille permet une inflexion des usages habituels liés à celui-ci. Au travers dun dispositif ludique il sagit donc de faire remonter des questions qui concernent les rapports entre espace et comportement.

Biennale de Lyon.

Commenter cet article