Deuxième jour du procès de l'incendie de Vincennes

Publié le par la Rédaction

Deuxième journée du procès toujours pas commencé des inculpés de Vincennes !

La juge Dutartre ayant refusé de se dessaisir elle-même (rappelons qu’elle a déjà été juge dinstruction dans une affaire dun des inculpés et quelle lavait déjà envoyé en prison), les avocats ont alors fait une demande officielle de récusation auprès du président du tribunal.

L
audience a donc encore une fois été suspendue, en attendant la réponse, et reprendra demain à 13h30.

Encore une fois de nombreuses personnes étaient venues en solidarité et comme hier la plupart n
a pas pu rentrer. À la fin de laudience, les personnes solidaires qui criaient «liberté avec ou sans papiers» ont été très rapidement et violemment poussées vers lextérieur. Une personne a été arrêtée.

Soyons nombreux demain à 13h30 pour que Nadir Autmani, encore incarcéré, soit libéré et pour exiger la relaxe de tous les inculpés.

Fermeture des centres de rétention !
Liberté de circulation et dinstallation pour tous !

Infozone, 26 janvier 2010
Liste d’information pour la France sauvage.



Incendie du CRA de Vincennes : audience suspendue, incertitude sur la suite


La seconde demi-journée du procès des auteurs présumés de l’incendie du CRA de Vincennes s’est interrompue mardi après cinq minutes d’audience et le rejet de la demande de changement de composition du tribunal déposée par la défense.

La présidente de la 16e chambre correctionnelle, Nathalie Dutartre, a refusé de se destituer, comme le demandait la défense de l’un des prévenus. Ce dernier avait reconnu en elle la juge qui s’était prononcée sur son placement en détention dans un autre dossier, en 2005. Il mettait dès lors en doute son impartialité dans cette nouvelle affaire.

Face à ce refus, l’avocate du prévenu, soutenue par l’ensemble de la défense, a annoncé qu’elle déposait une demande de récusation de Mme Dutartre auprès du premier président de la cour d’appel ainsi qu’une demande d’ajournement du procès.

L’audience reprendra mercredi à 13h30. Les parties devraient alors être informées de la décision du premier président de suspendre ou non les débats le temps de statuer sur la demande de récusation, procédure qui peut prendre plusieurs jours à plusieurs semaines, selon la défense.

Même dans le cas où les débats ne seraient pas suspendus, l’incertitude pèse sur la suite du procès qui a débuté lundi après-midi et n’est pas censé se prolonger au-delà de mercredi. L’examen du dossier n’a même pas été entamé.

Mardi, la tension était toujours palpable entre les dizaines de personnes venues, comme lundi, soutenir les prévenus à l’appel de diverses associations (MRAP, Gisti, LDH, Solidaires…) et les forces de l’ordre encadrant l’audience.

Dix étrangers en situation irrégulière sont poursuivis pour avoir participé à l’incendie du Centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes le 22 juin 2008 au lendemain du décès, dans des conditions obscures, d’un Tunisien de 41 ans retenu au CRA.

Leur presse (AFP), 26 janvier.

Commenter cet article