Deux témoignages du matraquage en gare d'Angoulême le 23 septembre

Publié le par la Rédaction

Premier témoignage :

 

À la fin de la manif pépère et planplan habituelle 100 à 150 manifestants (dont pas mal de jeunes) se sont introduits dans la gare d’Angoulême.

 

L’info bien que confidentielle avait pas mal circulé depuis la veille et une dizaine de CRS harnachés attendaient dans le hall.

 

Après quelques poussées significatives les CRS débordés et trop peu nombreux ont finalement laissé rentrer les manifestants … pour mieux les gazer et les matraquer !

 

 

 

 

Second témoignage :

 

En fin de manif vers 12h30 des manifestants (SUD, PG…) ont voulu poursuivre la manif en bloquant les voies SNCF.

 

Il n’y avait qu’une petite dizaine de CRS, ils ont été vite débordés, ils ont appelé du renfort — une cinquantaine de CRS sont venus.

 

En même temps d’autres manifestants qui rentraient chez eux sont venus se joindre au groupe (+/- 200 manifestants dans le hall de la gare et sur la place).

 

Paniqués les CRS ont gazé et matraqué pour dégager.

 

Des «responsables» CFDT, FO ont pris la parole pour disperser le groupe, promettant d’autres actions… plus tard !!!

 

Voilà une belle occasion manquée de poursuivre la lutte.

 

Courriel, 1er octobre 2010.

 

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article