Des nouvelles de Lille - 3 novembre

Publié le par la Rédaction

Une cinquantaine de personnes (syndiquéEs et non-syndiquéEs) a répondu à l’appel de l’assemblée générale en lutte de Lille afin de bloquer le M.I.N. de Lomme. Le blocage a pu être effectif pendant une heure, avant de rejoindre le piquet des salariés d’Estera bloquant le Port de Santes. Les flics ont fini par déloger tout le monde, jouant une fois de plus leur rôle de briseurs de grève et de défenseurs du capital.

 

La lutte continue !

Rejoignez les actions matinales !

 

 Mercredi 3 novembre 2010.

 

 

Le MIN de Lomme et le port de Santes bloqués ce matin

 

Les syndicats ont mené de nouvelles actions de blocage tôt ce matin dans la métropole lilloise. Les entrées du Port de Santes et du MIN de Lomme ont été soumis à des barrages filtrants.

 

À Santes, la CGT est arrivée sur place vers 5h45 et a levé le camp à l'invitation des gendarmes vers 8h30. «Nous laissions passer les automobilistes et les salariés mais nous avons bloqué l'entrée et la sortie des camions, notamment ceux d'Esterra», raconte Christophe Benoît, de la CGT de Lille. Une façon pour le syndicat de montrer que le mouvement ne «s'essouffle pas» : «Le carburant est à nouveau disponible et les trains circulent, parce que de nombreux grévistes ne pouvaient plus continuer, mais le mécontentement demeure et la mobilisation est toujours très forte», poursuite M. Benoît. L'action a provoqué des bouchons qui sont remontés jusqu'à la RN 41, où Bison Fûté a comptabilisé 5 kms de retenue.

 

À Lomme, le rond point du MIN a été bloqué de 5h30 à 7h20 par une intersyndicale Sud-CGT-FSU, à laquelle se sont joints des étudiants.

 

Leur presse (Nord-Éclair), 3 novembre.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article