Des nouvelles de Caen - 29 octobre

Publié le par la Rédaction

 

Voici quelques nouvelles de ce qui se passe sur Caen :

 

 

La manif du 26 octobre :

 

La manifestation «étudiante» mêlant étudiant-e-s, salarié-e-s et chômeur-se-s a rejoint le périph' pour une opération escargot puis un blocage de trois quarts d'heure au niveau de la sortie Pierre-Heuzé.

 

La manif a ensuite traversé le quartier de la Pierre Heuzé pour rejoindre le rassemblement organisé par l'intersyndicale place du Théâtre. Là peu de monde, mais petite manif tout de même.

 

 

 

 

 

 

Blocage de la zone industrielle de Carpiquet du 27 octobre :

 

Le 27 c'est à l'appel de l'intersyndicale que la zone industrielle de Carpiquet est bloquée. L'intersyndicale ayant décidé d'annoncer à l'avance l'heure du levé de blocus, les transporteurs avaient aménagé le transport des marchandises en conséquence (forte cadence avant 22 heures, autorisation du préfet de bosser à cette heure-là, et retour des camions à 13 heures). Du coup sur les piquets des syndiqué-e-s et des non syndiqué-e-s décident de rester sur place jusqu'à 17 heures. Une partie des bataillons CGT décident de ne pas rester sans oublier de faire remarquer que c'est l'intersyndicale qui décide ! À 16h30 les flics débarquent. Opération escargot sur la quatre voix. Les voitures de tête sont immobilisées par la BAC qui procède à 7 interpellations dont une particulièrement musclée. Les personnes sont poursuivies pour entrave à la circulation.

 

 

Jeudi 28 octobre :

 

Matin manif plan-plan avec entre 15 et 20'000 personnes.

 

Midi AG intercatégorielle pour décider d'une action : 200 à 300 personnes décident de rejoindre le commissariat pour apporter leur solidarité aux deux personnes toujours en garde à vue depuis la veille. Et ensuite décider sur place d'un lieu de blocage.

 

Arrivés rue St-Gabriel, à l'approche du comico, ce sont des flics qui nous attendent. Une petite rue transversale est prise, mais de l'autre côté c'est identique. La manif rejoint alors le boulevard Détolle en passant devant le Leclerc dont l'une des entrées est bloquée. Au passage de la manif, le Leclerc visité il y a deux ans par une manif étudiante et qui avait subi alors une petite autoréduction, préfère fermer ses portes. La manif rejoint l'arrière du comico où des slogans sont gueulés pour apporter un peu de soutien aux compagnons en garde à vue.

 

Finalement le cortège décide de bloquer le Leclerc. Il sera bloqué jusqu'à 17 heures, heure où sortent les deux compagnons et moment où ça commence sérieusement à s'effilocher.

 

Les compagnons sont heureux de voir un peu de monde à la sortie venus les soutenir. Nous apprenons que tous deux vont perdre 6 points, et qu'une procédure inédite serait en cours pour que leur permis leur soit retiré de 1 à 6 mois. Il s'agit de faire un exemple avec deux compagnons combatifs, l'un syndiqué chez Sud PTT, l'autre non syndiqué, histoire d'effrayer. La manif se termine dans les bâtiments universitaires occupés autour d'un repas chaud préparé par la cantine libertaire.

 

 

Vendredi 29 octobre (en cours) :

 

L'intersyndicale appelle au reblocage des dépôts de carburants de la Presqu'île à 4 heures. nous sommes 200, et les mobiles bloquent l'accès. Ils nous poussent à plusieurs reprises dès qu'un camion se pointe. Finalement un camion est immobilisé sur le pont de l'Orne, ses pneus dégonflés. Deux autres suivront. Des barricades sont érigées, puis enflamées. Cet accès de la Presqu'île est bloqué ainsi que les abords de l'Orne près de Point P, zone très passante sur Caen. Une seconde équipe décide de partir vers le rond-point de Colombelles, autre accès au dépôt. Là les mobiles attendent et délogent cette seconde équipe. En tout cas c'est un sacré embouteillage dans les rues de Caen…

 

(… à suivre.)

 

 

Programme sur Caen :

Soirée-son à 20h30 au sous-sol Lettres avec le Milieu et French caencan - pour la caisse anti-répression. 
Samedi 30 octobre
Projection amphi Dumont d'Urville : Inculture II et Doom generation.
Dimanche 31 octobre
Projection/débat à 20h30 amphi Dumont d'Urville, This is England.
Lundi 1er novembre
Blocage économique à l'appel de l'AG Intercatégorielle de Lutte. Rdv à 13h30 au parcotrain derrière la gare.
14h : Projection du dessin animé Horton en sous-sol Lettres (venez avec vos enfants !) suivie d'un goûter.
Mardi 2 novembre
Assemblée Générale à 10h à la halle des sports (campus 1).
AG du secteur social et médico-social à 18h à la maison des syndicats. 
Mercredi 3 novembre
Dès 6h, blocage du Centre Routier (plateforme Mondeville/Cormelles/Grentheville) : périphérique sortie no 15. 
Vendredi 5 novembre
Le Réseau Sortir du nucléaire, le NPA, l’Union syndicale Solidaires et Les Verts-Europe Écologie appellent à un rassemblement devant la gare SNCF de Caen à 17h30, pour protester contre ces transports dangereux et exiger la sortie du nucléaire. 
Samedi 6 novembre
Manifestation pour le retrait de la réforme des retraites à 14h30 place StPierre. 

 

Pas dupes, 29 octobre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article