Déclaration de trois membres emprisonnés de Lutte Révolutionnaire à propos des attaques contre des ambassades à Rome

Publié le par la Rédaction

 

À propos des colis piégés qui ont été envoyées aux ambassades du Chili et de la Suisse à Rome le 23 décembre 2010, blessant deux fonctionnaires, et dont la responsabilité a été prise par l’organisation «Fédération anarchiste informelle - FAI - Cellule révolutionnaire Lambros Fountas», nous devons préciser ce qui suit :

 

En tant que Lutte Révolutionnaire nous avons toujours choisi de réaliser des actions à visée politique. Nous avons toujours visé le Status Quo, ses structures et ceux qui le représentent et le protègent.

 

Nous avons organisé nos actions de manière à éviter toute blessure aux personnes qui ne figuraient pas parmi nos cibles politiques et nous n’aurions jamais mené des actions pouvant résulter à la blessure d’un fonctionnaire de l’ambassade pris au hasard comme cela s’est produit, par exemple, dans le cas de ces colis piégés.

 

Le principe ci-dessus a toujours été un principe d’action pour nous tous, et bien sûr pour notre camarade qui est mort — membre de l’organisation, Lambros Fountas. Pour cette raison, nous demandons aux actions de cette nature de ne pas se produire au nom de notre camarade.

 

Pola Roupa, Nikos Maziotis, Kostas Gournas 
Traduit par la Base de données anarchistes, 29 décembre 2010.

 


Commenter cet article

solidarité 30/12/2010 23:24



 


traduction correcte et texte original :


 


"A propos des colis piégés qui ont été
envoyées aux ambassades du Chili et de Suisse à Rome le 23 décembre 2010, blessant deux fonctionnaires, et de leur revendication par la FAI Informelle - Cellule révolutionnaire
Lambros Fountas, nous déclarons ce qui suit :


En tant que Lutte Révolutionnaire nous avons
toujours choisi d’accomplir nos actions avec un objectif politique. Nous nous sommes toujours opposés au statu quo, aux institutions, à ceux qui les représentent et les protègent. Nous avons
toujours organisé nos actions de manière à éviter toute blessure aux personnes qui ne sont pas nos cibles politiques. De plus, nous n’avons jamais accompli d’actions pouvant causer de blessures,
comme dans le cas d’un fonctionnaire d’ambassade touché au hasard, comme cela s’est produit dans le cas de ces colis piégés.


Cette manière d’agir a toujours été
fondamentale pour nos actions, et donc bien sûr aussi pour notre compagnon décédé, et membre de l’organisation, Lambros Fountas. Pour cette raison, nous demandons que ne soient pas accomplies
d’actions de ce type au nom de notre compagnon.


Pola Roupa, Nikos Maziotis,
Kostas Gournas.



 


In merito ai pacchi-bomba che sono stati
inviati alle ambasciate di Cile e Svizzera a Roma il 23/12/2010, che hanno provocato il ferimento di due funzionari e la rivendicazione da parte della FAI informale - Cellula rivoluzionaria
Lambros Fountas, dichiariamo quanto segue :


Come Lotta Rivoluzionaria abbiamo sempre
scelto di compiere le nostre azioni con dei fini politici. Abbiamo sempre puntato contro status-quo, le istituzioni e chi le rappresenta e protegge. Abbiamo sempre organizzato le nostre azioni in
questo modo, per evitare infortuni di persone che non sono i nostri bersagli politici, inoltre non abbiamo mai fatto azioni con il risultato di infortuni, ad esempio quello casuale di un
ufficiale d’ambasciata, come è accaduto nel caso dei pacchi bomba.


Questo modo di agire è sempre stato
fondamentale per le nostre azioni e quindi anche per il nostro compagno deceduto, e membro dell’organizzazione, Lambros Fountas. Per questo motivo chiediamo che non vengano fatte azioni di questo
tipo nel nome del compagno.


Paula Roupa, Nikos
Maziotis, Kostas Gournas


 


http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=en&article_id=1243281