Création d'un collectif anti-Loppsi à Rouen

Publié le par la Rédaction

Assemblée contre LOPPSI-2

 

En même temps que nous prenons l'initiative d'occuper un immeuble abandonné pour nous organiser politiquement et nous loger, la loi LOPPSI-2 est sur le point d'entrer en application.

 

Étant entre autres directement concernés par le volet anti-squat de cette loi, sans doute nous incombe-t-il de prendre l'initiative de la contre-offensive à Rouen. Au-delà de l'amendement anti-squat, c'est contre la loi dans son ensemble que nous entendons nous organiser : contrôle systématique d'internet, légalisation de la délation rémunérée, extension de la vidéo-surveillance et de l'utilisation des enregistrements, sanctions pour les mairies qui ne s'en équiperont pas, etc.

 

À ce titre, il nous a paru indispensable de faire appel à toutes les forces organisées et à tous les volontaires pour mettre en œuvre une réponse efficace et commencer à trouver des solutions pour lui échapper le plus possible. Il serait en effet absurde de constater que cette loi criminalise potentiellement toutes les activités politiques qui s'inscrivent en opposition à l'ordre dominant tout en menant séparément des campagnes avec nos réseaux respectifs.

 

Nous appelons donc à une première réunion de mise au point le Mercredi 5 Janvier dans l'immeuble occupé du 30 rue du Lieu de Santé à 19h en espérant qu'elle aboutisse à la création d'un collectif anti-LOPPSI dont nous définirons ensemble les bases d'action. 

 

Les habitants du 30 (contact) 
Mercredi 29 décembre 2010.

 


Commenter cet article

pierre 05/01/2011 09:50



>Beaucoup de choses à renverser, quoi qu'il en soit.


Tu m'étonnes !


 



Nintendo brothers 04/01/2011 21:30



Vous vous trompez, camarades squatters, la Loppsi 2 ne s'attaque pas aux squats de bâtiments en dur comme votre maison, mais aux habitations "légères" (en mode squat ou pas) style campements,
cabanes, véhicules, yourtes, etc.

L'amendement anti-squat est relativement bidon car il ne fait que renforcer une loi qui existait déjà, celle qui pénalise le "squat" de domiciles: le fameux mythe du squatter qui vient habiter
chez toi pendant que t'es parti en week-end...

Profitons de ce commentaire pour rappeler que 99,9% des squats concernent des bâtiments vides et certainement pas des bâtiments constituant le domicile des propriétaires !

Bien sûr, cela ne signifie pas qu'il ne faut pas se soulever contre la Loppsi 2, qui est une gerbante loi sécuritaire de plus dans un monde de merde.

Beaucoup de choses à renverser, quoi qu'il en soit.