Copenhague : Au feu !

Publié le par la Rédaction

Une station à essence détruite par le feu dans le sud de la Suède

L’autre côté : êtes-vous prêts ?
Cet acte est dirigé contre le spectacle politique du COP15. Nous ne laisserons pas les guignols de l’élite politique nous détourner de ce que nous avons à faire.

Une station à essence est partie en fumée
la nuit dernière dans la ville de Lund, dans le sud de la Suède, sur l’autre rive du pont menant à Copenhague.

Contrairement à l’élite attablée à Copenhague, nous considérons que la destruction de la vie est une chose sérieuse — trop sérieuse pour la laisser aux mains de ceux qui la produisent et en gèrent les conséquences. Alors que ces incendiaires détruisant tout ce qui vit pour des siècles et des siècles s’efforcent de feindre être concernés, les feux que nous boutons nous, sont conçus pour laisser place à la construction des mondes dont nous rêvons.

Vu la situation dans laquelle nous a placé le capitalisme industriel, nous ne voyons pas d’alternative à la destruction des stations à essence et de tous les autres bâtiments-symboles soutenant ce système. Nous vivons une crise sociale et écologique, qui se prolongera tant que nous n’en aurons pas éradiqué la cause.

Guerre sociale contre la crise socio-écologique.


Gasstation burnt down in the south of Sweden
Andra sidan är ni klara?! (The other side, are you ready?!)
This is an act directed against the political spectacle of COP15. We are not going to let the charades of the political elite distract us from what we know needs doing.
Last night a gas-station was burnt to the ground in the city of Lund in the south of Sweden, just across the bridge from Copenhagen.
Unlike the elite gathering in Copenhagen, we consider the destruction of life a serious matter. While they twist themselves around trying to seem concerned, they are fanning the flames of the fires that have been consuming all life it can for hundreds of years.
The fires we build — and ignite — are those intended to rid ourselves of our shackles and create the space to build the worlds we dream of.
We see no other solution to the situation that industrial capitalism has put us in, than burning down gas-stations and all other monuments holding up this system. We are living in a socio-ecological crisis, and it will remain untill we remove it’s cause.
Social war - not socio-ecological crisis.

Traduit de l’anglais (Indymedia Danemark)
par nos soins, 10 décembre 2009.

Publié dans Agitation

Commenter cet article