Communiqué de la CNT Paris 1 - STE 75 : Appel à soutien à notre camarade

Publié le par la Rédaction

Le mouvement social des retraites mis en lumière la politique de plus en plus sécuritaire du gouvernement violant sans scrupules le droit de grève et bafouant la libre circulation des individu-e-s. La politique du spectaculaire et du chiffre où Police et Justice font front commun tente de décourager et de criminaliser un mouvement qui aura rassemblé des millions de personnes dans les rues. Parmi plusieurs exemples : à Montreuil, un lycéen a été touché par un tir de flash-ball à l’œil, à Lyon sur la place Bellecour, le 21 octobre une garde à vue «à ciel ouvert» a retenu durant toute une après-midi plus de 600 personnes sans qu’aucun incident n’ait eu lieu. L’important dispositif policier a opéré à un fichage au faciès, à une fouille systématique empêchant tout individu de se rendre au départ de la manifestation située dans une rue parallèle.

 

Ces deniers mois, les méthodes employées, qui sont celles d’un État policier, ont eu pour conséquence l’interpellation de plus de 3000 personnes. Parmi celles-ci, notre camarade, militant de la CNT - Paris 1 arrêté à la fin de la manifestation du 16 octobre 2010 à Nation, qui durant sa garde à vue, a été privé de soins médicaux alors même qu’il nécessitait de façon vitale et régulière un apport en insuline, puis a été transféré à l’hôpital dans un état critique. Il comparaîtra en correctionnelle le jeudi 16 décembre au tribunal de grande instance de Paris. Nous organisons une caisse de soutien en solidarité.

 

Nous lançons un appel urgent à la solidarité financière pour les frais d’avocat (s’élevant à 1400 euros) et de justice.

 

Contre la répression du mouvement social !

Solidarité contre la répression policière et judiciaire :

Liberté pour toutes et tous !

 

Rassemblement de solidarité au militant CNT de Paris 1,
Le 16 décembre 2010 à 9H00 au TGI de Paris, Métro Cité.

 

Indymedia paris, 14 décembre 2010.

 


Commenter cet article