Comité d'autodéfense populaire du quartier de Jebel el Ahmer à Tunis - 17 janvier

Publié le par la Rédaction

Voici une sympathique vidéo, tournée dans le quartier de Jebel el Ahmer, montrant à l’œuvre le comité d’autodéfense monté pour protéger la population contre les exactions des terroristes benalistes :

 

 

En voici une rapide transcription (merci à Leila) :

L’animateur : Ici en direct de la cité des Oliviers à Jebel el Ahmer [la Montagne rouge, faubourg populeux édifié dans l’illégalité derrière les quartiers chics d’El Manar et El Menzah, à Tunis, ainsi nommé car s’y trouvait autrefois une briqueterie]. Nous ne sommes pas en direct de Falloujah ou Kandahar mais en direct des grandes festivités, un grand kif, mouch normal [terme très courant utilisé par tous les Tunisiens pour dire «c’est super !»], il n’y a pas de vol ici, comme vous le voyez, nous sommes ici pour protéger nos propriétés [un autre : «mets-lui la lumière»], grâce à Dieu, nous sommes  joyeux,  de bonne humeur, nous nous aimons… 
La foule : «Dieu est plus graaaaaand, Dieu est plus graaaand.» 
La foule chante : «Aman aman aman amaaaaan, on passe à la télé.»
Clin d’œil bon enfant et solidaire de la foule au manger et au parler des quartiers bourgeois : «Pâté, croissants, Zine tu es méchant.»
Un autre crie : «Allez les gars, on va libérer la Palestine maintenant ?»
Un autre lui répond : «On est bien là, on va danser d’abord.»
Suit un florilège de chansons populaires dans la joie, les danses et la bonne humeur.

 

Vive la révolution tunisienne !

 


Publié dans Internationalisme

Commenter cet article

caouette 22/01/2011 13:26



je pense mais je peux me tromper, que la c'est plus dans le sens "philosophique" (la foie) et non dans le sens institutionnelle (la religion)...


l'un est personnelle, serre a garder espoir, à trouver du courage (ici pour se révolter), ect... alors que l'autre serre à enchainer, endoctriner et est bras droit du pouvoir.



pierre 21/01/2011 18:19



A 100% pour les émeutiers tunisiens, je regrette néanmoins qu'il traine encore un peu trop de "Dieu est grand"...