Chez les députés et sénateurs, pas de départ à la retraite à 65 ou 67 ans !

Publié le par la Rédaction

En effet, jusqu'à récemment, le parlementaire peut toucher sa retraite à 60 ans. Surtout, le député ou le sénateur a l'immense avantage de pouvoir bénéficier du «taux plein» (plus de 5.000 euros) après seulement 22 ans de (double) cotisation. Mais ce n'est pas tout. L'élu sexagénaire a en effet le droit de toucher sa retraite tout en travaillant à temps plein. On l'a vu récemment avec les ministres les plus âgés du gouvernement Fillon qui cumulaient, jusqu'à ce que le scandale les pousse à y renoncer, leur salaire ministériel et leur retraite de député. Ajoutons, c'est un détail, que ces retraites d'élu local sont exonérées d'impôt et de CSG. Des privilèges que, visiblement, l'exécutif paraît peu pressé de faire disparaître. Et que les parlementaires ne semblent pas trouver injustes. La pénibilité de la charge et la précarité de l'emploi sont, sans rire, mis en avant par bien des élus.

 

Et pendant que les parlementaires

s'engraissent sur notre dos…

les actions continuent !

 

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article