Chanson pour la révolution portugaise

Publié le par la Rédaction





La Complainte de Costa Gomes
Composée par Guy Debord le 19 août 1975
sur l’air du Déserteur de Boris Vian

Monsieur de Carvalho m’a remis une lettre
Que je lirai peut-être
S’il m’en laissait le temps
Il veut que j’aie conclu la question prolétaire
L’Histoire et ses mystère
Avant mercredi soir
Général Carvalho, je ne peux pas le faire
Je suis un militaire
Trop peu intelligent
Personne mieux que moi n’est révolutionnaire
Si la tâche est légère
Je voudrais vous y voir
J’ai déjà vu chasser tant de propriétaires
De généraux, de maires
Et de gouvernements
J’ai vu nous échapper des usines entières
La marine de guerre
Et tant de régiments
Sans Vasco, sans Cunhal, nous n’aurions plus sur Terre
Ni protecteurs, ni pères
Au fond de nos tourments
La société de classe un peu partout s’altère
Le bureaucrate austère
Reste son défenseur
Qui pourrait mieux freiner l’offensive ouvrière
Avec trois ministères
Et des journaux menteurs ?
Si vous n’aimez pas ça, demandez à Neves
Quels soldats on lui laisse
Et combien de curés ?
Et dites franchement qu’en jouant la vitesse
Ce sera de justesse
Et qu’il faudra tirer !

Publié dans Debordiana

Commenter cet article