Celeste

Publié le par la Rédaction

«La disposition de l’espace d’une des meilleures villes qui furent jamais, et les personnes, et l’emploi que nous avons fait du temps, tout cela composait un ensemble qui ressemblait beaucoup aux plus heureux désordres de ma jeunesse.»

Guy Debord, In girum imus nocte
et consumimur igni
(mars 1978).


Guy Debord à Celeste


28 octobre 71

Cara Celeste,

Per scriverti almeno una frase che sia in vero toscano, direi : quando a Firenze «non v’era giunto ancor Sardanapalo a mostrar ciò che’n camera si pote», la città non era tanto bella di questa che abbiamo oggi con te.

Guy

[«Chère Celeste, Pour t’écrire au moins une phrase qui soit en toscan véritable, je dirais : lorsqu’à Florence “Sardanapale n’avait pas encore montré tout ce qu’on pouvait faire dans une chambre”, la ville n’était pas aussi belle que celle d’aujourd’hui avec toi.»]


Publié dans Debordiana

Commenter cet article