Bousculade au tribunal pour enfants - Tours, 24 mars

Publié le par la Rédaction

Un père et son fils étaient jugés en comparution immédiate, jeudi, pour des violences perpétrées à l'encontre de forces de l'ordre… dans la salle d'attente du juge pour enfants. Les parents étaient sous pression, inquiets pour leur fils de 20 ans que les gendarmes étaient venus chercher très tôt à domicile.

 

Sa faute ? Ne pas s'être présenté à une convocation du juge. Le jeune homme apparaît enfin, menotté et entre trois gendarmes. Les parents reconnaissent l'un d'entre eux avec lequel ils sont en litige. «Police partout, justice nulle part», lance le jeune homme.

 

S'ensuit une scène de bousculade. Le père, ouvrier métallurgiste, comptant sept mentions à son casier pour conduite en état d'ivresse, repousse les gendarmes pour défendre son fils. Le militaire tombe à terre, ses collègues sortent les matraques. Le fils défonce le mur d'un coup de tête.

 

Interpellés pour rébellion et faits de violences sur forces de l'ordre, les deux hommes ont été relaxés pour ce dernier élément. Le fils écope de quatre mois de prison avec sursis et de 105 heures de travail d'intérêt général ; le père, de 120 jours d'amende à 100 €. Les deux hommes devront indemniser les gendarmes.

 

Leur presse (La Nouvelle République), 26 mars 2011.

 


Commenter cet article