Blocage du dépôt pétrolier de Vovray près d'Annecy - 26 octobre

Publié le par la Rédaction

 

Pour la deuxième fois en 5 jours, un dépôt pétrolier a été bloqué mais les manifestants ont été rapidement délogés.

 

Le dépôt de carburant de Vovray, près d'Annecy, a été débloqué vers 5h30 ce mardi 26 octobre. Des gendarmes mobiles sont intervenus très rapidement, seulement 1 heure 30 après le début du barrage.

 

Ce dépôt a été bloqué par des militants CGT qui ont visiblement disposé des palettes, empêchant l'entrée et la sortie des camions-citernes. Une scène similaire avait eu lieu le 21 octobre. Les manifestants avaient été délogés après 8 heures sur place.

 

Leur presse (France 3 Alpes), 26 octobre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article

auger 27/10/2010 08:14



Comme l’ont dit messieurs Sarkozy et Hortefeux le 20 octobre dernier : « l'immense majorité n'a pas à subir la loi d'une minorité. »


C’est pourquoi, en tant que citoyen français, étant donné que , apparemment et selon les sondages récents, plus de 65% des français désapprouvent la réforme des retraites telle que veut leur la
imposer le gouvernement, et que donc, moins de 40% des Français l’approuvent, j’en conclue donc que le président de la république française et la majorité parlementaire ne sont pas représentatifs
aujourd’hui de l’opinion de la majorité des français sur le sujet de la réforme des retraites en l’état actuel des choses . «l’ immense majorité n'a pas à subir la loi d'une
minorité. » nous dit-on … Je constate que les personnes – députés, ministres et autres – qui ont été élues par le peuple français pour le représenter, porter sa parole, défendre ses idées,
et réaliser ses aspirations, ne sont pas à l’écoute de ce même peuple français, si j’en crois les sondages et les médias, si chers à notre gouvernement…J’ai entendu dire ces derniers jours qu’on
ne peut remettre en cause un gouvernement qui a été élu démocratiquement sur un programme…Pourtant, la réforme des retraites n’était pas dans le programme pré-électoral du parti qui gouverne
aujourd’hui…Alors revenons tous à un peu plus de bonne foi, et laissons à chaque français le droit de s’exprimer :


C’est pourquoi, sans remettre en cause la légalité d’un gouvernement et d’un président légalement élus, mais simplement dans un soucis de retour à la démocratie et à la paix sociale, afin
d’éviter les débordements, la colère, l’incompréhension et les frustrations, parce que seul le peuple est souverain et que dans une démocratie, c’est à lui de prendre des décisions quand il ne
s’estime pas entendu ou représenté, je réclame un référendum national sur l’adoption de la réforme des retraites, telle qu’elle est présentée aujourd’hui, afin que le peuple français puisse
s’exprimer sereinement, et que personne ne puisse contester ou interpréter ses aspirations.


Je rappelle que dans un pays démocratique, si chacun de nous (nos élus y compris) a des droits et des devoirs, le référendum est un droit, et le meilleur moyen d’expression direct et pacifique.


 


Je réclame donc un référendum sur les retraites, pour que la démocratie reprenne ses droits, pour que la paix sociale revienne, et pour que les français puissent tous s’exprimer sur un
sujet qui les concerne tous, au présent comme dans l’avenir !