Blocage des voies SNCF à Nîmes - 8 novembre

Publié le par la Rédaction

Pour info, ce matin à 6 heures nous étions une quarantaine à bloquer les voies SNCF entre Nîmes et Montpellier. Nous sommes restés 1 heure. (…)

 

Mailing syndical, 8 novembre 2010.

 

 

 

 

Manif sur la voie à Nîmes

 

Les voies SNCF occupées pendant 45 minutes par un collectif intersyndical. Le trafic redevient normal à Nîmes.

 

«Ils voulaient réveiller le préfet», d'après la direction régionale de la SNCF. Des manifestants ont occupé les voies à l'entrée de Nîmes dès 6h30 pour protester contre la réforme des retraites, perturbant le trafic TGV et TER.

 

Les manifestants ont occupé les rails, à l'entrée de Nîmes, 45 minutes avant d'être délogés sans violence. Deux TGV en provenance de Paris ont accusé des retards de 20 ou 50 minutes. Deux TER ont été supprimés. Quatre autres trains régionaux ont subi d'importants retards.

 

Le trafic est redevenu normal à partir de 8 heures.

 

Leur presse (France 3 Languedoc-Roussillon), 8 novembre.


 

Des manifestants ont bloqué les voies à Saint-Césaire : le trafic est redevenu normal

 

De 6h25 à 7h15, une cinquantaine de manifestants ont bloqué les voies à Saint-Césaire (sud-est de Nîmes), au niveau du nœud ferroviaire. Ce collectif intersyndical manifestait contre la réforme des retraites. Selon France 3 Languedoc-Roussillon, citant la direction régionale de la SNCF, les manifestants voulaient «réveiller le préfet».

 

Les manifestants ont été délogés dans le calme à 7h15. Aucune dégradation n'a été constatée.

 

Une centaine de voyageurs ont été touchés par ce mouvement. Deux TGV en provenance de Paris ont enregistré un retard de 20 à 50 minutes, ainsi que quatre autres trains régionaux. Deux TER ont été supprimés, avant que le trafic ne redevienne normal aux alentours de 8 heures.

 

Leur presse (Midi Libre), 8 novembre.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article