Blocage de saintClaude (Jura) - 4 novembre

Publié le par la Rédaction

 

Il y a eu une action de blocage filtrant jeudi dernier au matin sur Saint-Claude pendant 3 heures entre 6 et 9 heures du mat’.

 

Nous avons pris possession du rond point de Plan d’Acier à une trentaine de manifestants, allumé un feu de palettes au milieu et décidé d’un blocage filtrant plutôt que total en raison du rapport de force défavorable à une action plus dure (30 c’est peu si la police ou des automobilistes partent en sucette, on avait dit qu’en dessous de 50 on ferait comme ça).

 

On peut dire que l’action a porté ses fruits : l’accès à la ville était bloqué du pont de Lizon d’un côté et jusqu’à la cité Chabot de l’autre.

 

 

2000 tracts rédigés par l’assemblée générale et tirés sous la pression de celle-ci par la Cgt ont été distribués expliquant pourquoi il semble important aux personnes présentes d’aller vers un blocage de l’économie capitaliste et le lien entre production des richesses, finalités de celles-ci et travail, retraites etc… Une grande banderole publicitaire de Casino faisant l’angle du rond point vers MacDonald a été retournée et réutilisée. On y lisait :

Travailler plus pour les actionnaires : non merci !
RÉPARTITION ÉGALITAIRE DES RICHESSES
NON À LA CASSE DES RETRAITES

 

Le point très positif est la prise en main de ce mouvement par la base, par des personnes non encartées ni dans des partis ni dans des syndicats, en tout cas qui ne viennent qu’en leur nom.

 

On y trouve aussi des ouvriers qui ne veulent pas en rester là, quitte à le faire sans leurs syndicats.

 

On constate la présence (nouvelle) des syndicats, bien forcés de raccrocher les wagons d’une initiative qui n’émane pas d’eux… On ne refuse personne quoi qu’il en soit et les syndicalistes qui ne veulent pas obéir aveuglément à leurs centrales sont les bienvenus dans le cadre de l’assemblée générale que l’on essaye de faire vivre.

 

La manif de samedi a été suivie d’une autre AG et les personnes présentes, comme la dernière fois sont décidées à continuer.

 

Des actions sont en préparation ; on vous tiendra au courant.

 

On continue la lutte, nous n’aurons que ce que nous prendrons !

 

Mardi 9 novembre 2010.

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article