Bleu blanc girophare - Lavaur, week-end du 30 et 31 octobre

Publié le par la Rédaction

Drapeau incendié dans le Tarn : un mineur placé en garde à vue

 

Un garçon de 17 ans soupçonné d'avoir brûlé un drapeau tricolore à Lavaur (Tarn) en compagnie d'autres jeunes a été placé en garde vue puis relâché, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

 

Ce jeune, convoqué comme plusieurs autres par les services de la gendarmerie de Lavaur, a reconnu les faits survenus le weekend du 30 et 31 octobre, a déclaré à une correspondante de l'AFP Anissa Oumohand, substitut du procureur de Castres. Il a expliqué avoir trouvé le drapeau au sol en piteux état, avoir voulu jouer avec un briquet et y avoir mis le feu. Placé en garde à vue, il a été relâché samedi, a ajouté le substitut. «Il n'y a pas d'atteinte à la nation. Les jeunes, non connus des services de police, n'ont pas mesuré la portée de leurs actes», a-t-elle déclaré, précisant que le mineur se ferait «signifier un rappel à la loi par un délégué du procureur dans le courant du mois de novembre». De son côté, le député-maire UMP de Lavaur, Bernard Carayon, a «condamné» l'incendie du drapeau, qui se trouvait selon lui au fronton d'une école. «On ne brûle pas plus le drapeau de son pays que l'on ne profane un cimetière. C'est une insulte à l'égard de tous ceux qui sont morts et pour les anciens combattants qui vont se retrouver le 11 novembre prochain devant nos monuments aux morts», a ajouté M. Carayon, qui a porté plainte.

 

Leur presse (Agence Faut Payer), 7 novembre 2010.

 


Publié dans Agitation

Commenter cet article