Bataille à la gare de Dijon - 19 octobre

Publié le par la Rédaction

Dijon : Grosse tension en centre-ville

 

 

 

18h50 : Dispersion de la manifestation. La section d'intervention de la police est stationnée devant la mairie, place de la Libération. Il reste une vingtaine de manifestants sur place.

 

18h37 : Selon un témoignage d'une jeune fille recueilli sur place, la brigade anti-criminalité serait en train de procéder à plusieurs interpellations non loin du théâtre. Mais cette dernière information est à prendre au conditionnel.

 

18h35 : Moins d'une centaine de manifestants fait face, rue Vaillant, aux forces de police de la section d'intervention de Dijon.

 

 

 

 

18h27 : Il reste moins d'une centaine de manifestants avec un début de dispersion. Les policiers avancent doucement avec les boucliers. Les manifestants refluent toujours place du Théâtre. Des bouteilles sont jetées sur les forces de l'ordre.

 

18h25 : La tension semble retomber quelque peu. Les manifestants sont désormais place du Théâtre et font toujours face aux forces de l'ordre.

 

18h22 : La brigade anti-criminalité poursuit en direction de la place de la Libération les manifestants après avoir essuyé des jets de bouteilles.

 

 

 

 

18h20 : Nouvelle charge de la section d'intervention. Les manifestants, une grosse centaine de personnes, sont repoussés au niveau de la rue des Godrans.

 

18h15 : Nouvelle salve de grenades lacrymogènes de la part de la section d'intervention qui vient de repousser les manifestants au niveau de la rue du Chapeau-Rouge. Il reste entre 150 et 200 manifestants.

 

18h14 : Les manifestants repoussés au niveau de la porte Guillaume à l'entrée de la rue de la Liberté. Ils font face à la section d'intervention.

 

 

 

 

18h12 : La section d'intervention de la direction départementale de la sécurité publique vient de tirer plusieurs grenades lacrymogènes place Darcy.

 

18h08 : Les hommes de la brigade anti-criminalité poursuivent un manifestant qui, semble-t-il, venait de jeter des cailloux sur les forces de l'ordre.

 

18h07 : Nouvelle interpellation des gendarmes mobiles devant la gare à Dijon. Et barrage des gendarmes installé avenue Foch et au-dessus de l'avenue Albert Rémy.

 

 

 

18h03 : Une salve d'une dizaine de grenades lacrymogènes tirée par les gendarmes mobiles et premières interventions.

 

18h01 : Première sommation des forces de l'ordre qui font face à 200 à 300 manifestants à la gare.

 

18 heures : Entre 200 et 300 manifestants sont rassemblés au bas de l'avenue Foch à Dijon à quelques mètres de l'entrée de la gare. Ils font face à des gendarmes mobiles. Quelques cailloux, pris sur le chantier du tramway, ont volé et une barricade a été érigée à l'aide des panneaux de protection utilisés sur les chantiers. La circulation est bloquée à hauteur du pont des Chartreux avant l'avenue Albert-Premier et Avenue Foch.

 

 

Leur presse (Le Bien Public), 19 octobre 2010.

 

 

 

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article