Au Havre, contre les injustices, on ne lâchera rien ! - 23 novembre

Publié le par la Rédaction

 

2500 personnes manifestaient au Havre le 23 novembre, mais l’écho des grandes mobilisations résonne encore à la Porte océane. L’intersyndicale CGT, CFDT, FSU, Solidaires s’organise pour se battre sur le long terme contre l’injustice sociale.

 

 

«Les prochaines réunions de l’AG interprofessionnelle débattront du bilan à tirer des responsabilités des uns et des autres dans notre échec à empêcher la promulgation de la loi», annonce le Havre de Grève no 20. En attendant de tout mettre sur la table, l’action continue.

 

L’assemblée générale du Havre sort par exemple de l’agglomération pour soutenir l’action des salarié-e-s de Cooper. L’usine de Bolbec est menacée de fermeture pour la fin mars 2011. 316 emplois sont dans le collimateur.

 

Une pétition est également lancée. L’AG du Havre soutenue par les Unions locales CGT-FSU-Solidaires-CFDT y déplore que le calendrier des mobilisations décidé par l’intersyndicale des confédérations n’ait pas plus favorisé une montée en puissance des grèves. «Notre détermination s’est appuyée sur les liens fraternels noués entre les militant(e)s d’organisations syndicales différentes de tous les secteurs en lutte pour construire une mobilisation historique. Nous réclamions une grève générale, un blocage du pays pour contraindre le gouvernement Sarkozy à renoncer à sa loi. Aujourd’hui, les personnes et les syndicats soussigné-es veulent interpeller l’Élysée pour contester cette décision imposée contre l’expression d’une majorité de la population et proposent l’organisation d’une manifestation nationale à Paris.»

 

Un meeting est prévu pour début 2011 avec les derniers témoins du Conseil National de la Résistance. Manière de dire qu’on ne laissera pas casser les acquis des «Jours heureux» (nom du programme du CNR de mars 1944) par les voyous de la finance et de la basse-politique. Toujours pour faire le lien entre les luttes sociales d’hier et d’aujourd’hui, un rassemblement est organisé jeudi 25 novembre, à 9h30, devant le monument Jules Durand dans le cimetière Sainte-Marie du Havre. La CGT, la CFDT, Solidaires, le Syndicat de la magistrature, le Syndicat des avocats de France, la Ligue des droits de l’Homme, le Théâtre de l’Éphémère et le collectif Jules Durand rendront hommage au syndicaliste anarchiste condamné à mort le 25 novembre 1910 après un procès truqué.

 

 

Bravo à Alexis Delahaye pour ce superbe film tourné pendant le concert de lutte du 3 novembre à Harfleur avec Polaroïds rock, Red Lezards, Fenouil et les Fines herbes, Grand Final, Hyacinthe Massamba, Riton, Patte Rouille, Gas o’Lynn, les Josettes rouges. Chaud devant !

 

Paco - Le Post, 24 novembre 2010.

 

 


Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article